• Ancienne Ville - Boulevard de Trèves

    BOULEVARD DE TREVES _ Réorganisation autour d'un patrimoine militaire !

    Ancienne Ville - Boulevard de Trèves

    Lorsque Nicolas Sarkozy, dans son discours aux armées du 8 janvier 2010, affirme : «L’armée française est en charge de la sécurité des Français, pas de l’aménagement du territoire», l’ancien président a une vision partielle du rapport entre l’institution militaire et l’espace français métropolitain. Bien que ce ne soit pas sa vocation première, il est clair que l’institution militaire joue un rôle majeur dans certaines régions, tant par ses retombées économiques que par son emprise spatiale au cœur de qu’on appelle les «villes de garnison» comme Besançon, Poitiers… Les réformes militaires ont un impact fort sur le patrimoine immobilier des armées, impliquant des modifications d’usage et la libération d’emprises qui, une fois vides, deviennent cessibles. Pour accompagner ces changements, l'institution militaire a donc développé des compétences juridiques définissant une politique d’ensemble en matière immobilière et foncière, via lesquelles elle renforce sa position d'acteur du développement des territoires. La présence militaire a marqué profondément l'espace urbain, ce qui pousse aujourd'hui les acteurs institutionnels à développer des stratégies destinées à changer son image de ville de garnison.

     

    L’exemple de Metz est particulièrement pertinent car l’histoire de la ville, qui a pris naissance sur un site naturel défensif à proximité des frontières, est mêlée à celle des armées. Elle présente un échantillonnage représentatif des formes que prend le patrimoine militaire et des reconversions qui ont été menées en France au cours des 40 dernières années. En Moselle, les villes militaires peuvent être classées comme «ville citadelle» du XVIIe siècle, « ville de garnison » de la fin du XIXe siècle ou «ville des formes militaires éclatées», autant de générations successives de modèles urbains modelés par la présence militaire. Metz, par son histoire et sa position de défense des frontières orientales du territoire, la classe comme ville de garnison.

    Ancienne Ville - Boulevard de Trèves

     

    Concernant le boulevard de Trèves, ensemble de cinq bâtiments en pierre de Jaumont étalés sur une longueur de 400m et encadrant une voie rapide très fréquentée, il s’agit de mettre fin à la rupture géographique du quartier avec le centre-ville. Requalifier la caserne vise à développer l’agglomération vers l’est. C’est ainsi qu’on trouve aujourd’hui sur le site des commerces qui couvrent les secteurs de l’alimentation, de la restauration, de l’équipement de la maison et des loisirs ; mais aussi un plateau médical, des bureaux et des logements de standing dont le prix élevé par rapport aux habitations environnantes s’explique par la proximité du centre-ville, la présence d’une voie rapide et la valeur historique du bâtiment.

    Les impacts morphologiques et fonctionnels des réaffectations des sites militaires varient donc considérablement d’une opération complexe équivalente au réaménagement d’un quartier à une opération ponctuelle de reconversion d’un bâtiment, comme le montre la typologie indicative des reconversions ci-dessous. Aussi, alors qu’elle abandonne bon nombre de sites qu’elle occupait au centre des villes, l'institution militaire est en passe de renouer avec une certaine visibilité urbaine.

     

     

    © M-Caroline GAYMARD « le patrimoine militaire sur la scène urbaine »

     

    Ancienne Ville - Boulevard de Trèves

     

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :