•  

     

     On dit que la musique adoucit les moeurs... Même celles du Vatican et de ses milliers de fidèles apparemment. Alors que l'Eglise Catholique toute entière est au coeur du scandale, un concept original et mélodieux vient secouer les charts du monde entier ; ces prêtres mélomanes reprennent des standards de la chanson à la sauce “chorale”. Les "voix" du Seigneur sont impénétrables parait-il ?! Si ces talents font des emules chez les adolescents, espérons juste que les répétitions se dérouleront avec des personnes majeurs, sinon çà risque encore de jaser dans les chapelles !

     
    Franck Schweitzer
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     
     ...Comme un coup de tonnerre qui a fait trembler l'Olympia les 17, 18 et 19 avril dernier. Après 14 ans d'absence, Dorothée fait son retour sur scène avec non plus un public d'enfants mais de trentenaires nostalgiques de l'époque bénie de Récré A2 et du Club Do. Ce désir de remonter sur scène est à la fois une célébration du passé mais aussi l'occasion de présenter ses nouvelles chansons ; durant 2h30 le temps s'arrête, on retrouve les styles musicaux, les gimmiks qui ont fait sa gloire tout le long de sa discographie (1982 à 1996), la plupart de ses tubes sont présents au tracklisting. Réapparue sur le petit écran en temps qu'animatrice depuis le printemps 2008 sur la chaîne françilienne IDF1, elle a depuis multipliée les apparitions télévisuelles chez Sébastien, Drucker, Ruquier, Denisot... son retour sur scène elle l'explique par un “j'ai cédé à la pression des fans” ... un peu aussi l'envie personnelle de revenir non ? hein ?
    Qu'en est-il justement de ces fans ? De ces adulescents qui s'entêtent à conserver leurs réflexes d'antan : De pathétiques jeunes âmes qui régressent ou au contraire, de dynamiques adultes ayant réussi dans la vie comme beaucoup d'autres ? Terme utilisé en psychologie, l'adulescent est le prolongement de l'adolescence en dépit de l'âge adulte, vécu comme un letmotiv du “je ne veux pas grandir et j'assume ma part d'enfance” Faut-il être sacrément mature pour tenir ce genre de discours. Réputé comme hyperconsommateur cet éternel “peter pan” est une excellente cible pour les publicitaires et les médias. Fort de ce constat -ou alors par manque cruel de créativité- depuis le début des années 2000 les seventies/eighties/nineties n'ont jamais étés autant à la mode, que ce soit au travers de ces artistes qui tentent un revival (parfois réussi le temps d'une saison) d'évènements musicaux et de spectacles (gloubiboulga night ; rfm party'80...) ou encore de vieilles émissions phares réactualisés (le juste prix, la roue de la fortune, tournez manège...) et si des idoles telles que Chantal Goya ont fait leur come-back, Dorothée ne pouvait pas échapper à la règle.

    Dans la “philosophie des âges de la vie” ses auteurs dressent un constat imparable “les enfants sont adolescents de plus en plus tôt, les adultes rechignent à quitter leur jeunesse et les vieux n'aspirent qu'à en connaître une seconde” (.../...) Après tout, à quoi çà sert de grandir et de vieillir lorsqu'on voit à quel point l'Education Nationale a du mal à corriger sa copie sans parler dans un autre domaine intimement lié sur le très long terme, de l'âge de départ à la retraite et de son financement.  Corinne Maillet elle, dans son livre “le marketing adulescent”, préfère le terme d'adulescent qualifiant mieux une attitude qu'une appartenance sociologique. Quoiqu'il en soit, tout le monde s'accorde de temps à autre des petits plaisirs de la vie, tels qu'un chocolat chaud à consommer sans modération devant sa série télé préféré un soir d'hiver sous la couverture au coin d'un bon feu... De ces petits plaisirs éphémères mais récurrents, il y en a des dizaines qui sont le lot quotidien de l'adulescent d'aujourd'hui, dont le profil n'est pas si éloigné du consommateur lambda, qu'il ait 30, 40 ou 50 ans.

    De ce besoin de recréer un lien émotionnel  direct avec son enfance, il en devient une question de survie au vue de la situation économique de notre pays (les riches le sont de plus en plus et les pauvres aussi... dans l'autre sens) que nous reste-il sinon nous protéger  -ne serait-ce qu'un instant, même illusoire pour se rebooster- avec ce qu'on a de plus précieux en nous ? La magie du souvenir est  le trésor de notre mémoire.

    ----------------------------
    Sources :
    Corinne Maillet “le marketing adulescent” éd. Village Mondial, 2005
    E. Deschavanne & P-H. Tavoillot “philosophies des âges de la vie” éd. Grasset, 2007
    Wikipedia
    -----------------------------

     
    Franck Schweitzer
    Google Bookmarks

    1 commentaire
  •  

     
     Peut-on rire de tout et de tout le monde ? C'est la grande question qui passionne les foules depuis ces 5 ou 10 dernières années, à l'époque de Coluche ou de Le Luron on ne se posait pas ce genre de question ou en tout cas le sujet n'était pas si polémiste... Alors que s'est-il passé ? Ya-t-il eu rupture déjà à ce moment-là ? Mais rupture dans le sens “maintenant on arrête de dérapper et on mets le ola !” la question aurait pu être posé d'une autre façon : peut-on DIRE tout et de tout le monde ? Visiblement non puisque la justice de notre pays est systématiquement pris à témoin au moindre frétillement de cils et certains politiques s'en donnent à coeur joie. Oui je suis d'accord, Stéphane Guillon est allé trop loin en bousculant le ministre Besson sur son physique et en  faisant un parrallèle avec de sombres personnages de la Grande Guerre, oui Guillon aurait pu s'arrêter à temps mais au risque de voir sa satire amputée ; oui il est allé plus loin et s'est fait remonter les bretelles par sa direction. Autre cas : le caricaturiste Siné en 2008 s'était fait viré comme un malpropre du journal satirique Charlie Hebdo, son procès gagné il créa Siné Hebdo (dernier numéro le mercredi 28 avril prochain) l'info officielle parle d'un manque à gagner au niveau des ventes et des abonnements provoquant la faillite du canard, mais l'on peut soupsonner certains de hâter la mort journalistique du dessinateur ; ben quoi, ce n'est pas de la paranoïa, c'est plausible...     A suivre !

    --MàJ du 23 avril 2010--
    “Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi.../... Tout citoyen  peut parler, écrire et imprimer librement sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas prévus par la loi” Articles 10 et 11 de la Déclaration des Droits de l'Homme & du Citoyen.

    L'acteur-humoriste Patrick Timsit avait à l'époque été traîné devant les tribunaux pour avoir fait un sketch sur le handicap, après que des associations lui sont tombés dessus ; Jean-Marie Bigard qui à la suite d'un sketch traitant des enc**** de droite et de gauche s'est vu tirer les bretelles par le Gouvernement... mais toujours à la question peut-on rire de tout, l'affaire qui a fait scandale et créé une vive polémique dans les médias et l'opinion, c'est Dieudonné et son sketch considéré comme antisémite qui lui valut le boycott total des chaînes de télévision privées et publiques pendant un temps. Autrement dit des sujets tabous tels que la politique, la religion ou les minorités visibles se doivent d'être innattaquables sous peine de censure. La définition dans le texte dit qu'il s'agit de la “limitation arbitraire/doctrinale de la liberté d'expression de chacun”, nous savons par ailleurs qu'elle prend dans la majorité des cas, une forme négative lorsqu'on l'évoque sauf dans certains cas (pédo-pornographie, révisionnisme, incitation à la haine raciale... pour ces deux derniers comme le prévoit la loi Gayssot de 1990) et tout cela par la seule décision d'hommes qui possèdent le pouvoir et qui régulent la conduite à suivre des cons-citoyens au nom de la morale. L'on se demande d'ailleurs si depuis quelques années le fait que 90% des émissions télés ne sont plus en direct ait un quelquonque rapport avec la question du dérapage verbal et physique qui ont faits les beaux jours (disons-le) de la télévision des années 70, 80 et 90. Aujourd'hui les Coluche, Choron et Gainsbourg se retourneraient dans leur tombe, car en plus de la multitude d'émissions de télé-réalité et de la télé-fric, il y a un net recul de la culture et du divertissement mais aussi une interdiction pour certains, notamment les intermittents du spectacles, de citer. Lors d'une ancienne édition de la Star Académy, le plateau de Nikos Aliagas fut de manifestants pacifiques qui voulaient juste revendiquer leurs droits sociaux, et bien plutôt que de leur laisser la parole, une coupure pub a été envoyée et au retour-plateau, tout le monde a été sans doute évacué de force et rapidement, car le show avait repris son cours normal,

    Bien plus qu'un phénomène politique (la première loi sur la censure fut instaurée en Chine en 300) ; religieux (Anastase 1er en tant que Pape a été le premier a instaurer la censure Chrétienne en 399) ou philosophique (le cas de censure le plus célèbre reste le procès de Socrate condamné à boire la cigüe – on remarque dans le même temps que Spinoza a su vulgariser le concept de défense de la liberté d'expression au sein de la philosophie politique) c'est un véritable phénomène de société qui touche depuis toujours les pays du monde totalitaires mais plus insinueusement et récemment nos pays technocratiques au travers de la télévision (manipulateur-média par excellence) mais aussi Internet entres-autres la presse, notamment satirique ; en tant que lecteur je constate moi-même que les articles du Canard enchaîné et de Charlie Hebdo deviennent de plus en plus consensuels et nuancés. La pire de toutes les censures est celle que l'on s'inflige à soi-même : l'auto-censure. On joue avec les peurs, on menace, on procède au chantage, on provoque, on salit. L'auto-censure ou comment avancer d'un pas pour mieux reculer de deux.

    Tant que la politique sera intimement lié à la télévision dans notre pays, il y aura toujours ce problème de liberté et de censure. La meilleure des solutions serait qu'aussi bien en 1905 l'Etat fut séparé de l'Eglise, que l'Etat divorce en quelque sorte du média audiovisuel afin que ce dernier profite pleinement de son indépendance et puisse jouir de la qualité de sa programmation, de ses coupures publicitaires et des personnalitées qu'il veut ou non avoir sur un plateau. L'Etat tiendrai simplement le rôle de médiateur et trancherait les décisions en cas de réels gros problèmes et rien de plus ! Il n'y a rien de plus détestable de se voir donner des ordres sur son propre métier par quelqu'un dont ce n'est PAS le métier !

    Sources : wikipedia...

    Franck Schweitzer.
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  
     Deux styles, deux profils et deux univers totalement différents. L'une, rousse énigmatique et star incontestable en France, Belgique, Suisse et en Russie depuis 1984 ; l'autre, brun ténébreux a "fêté" ses dix ans de carrière depuis son titre rock énervé "jeune et con" qui avait fait un carton en 1999 :
     
    Mylène Farmer nous revient plus époustouflante que jamais avec son spectacle "N°5 on tour - Stade de France" où elle a repris la quasi-intégralité de son dernier album paru en août 2008  "point de suture" mais aussi ses plus gros tubes. Le double DVD et double Blueray (très beau coffret 19.5 x 14.5 avec son livret 36 pages -photos et crédits-) est en vente depuis ce jour ;
     
    Damien Saez renoue avec un son rock dur et nerveux dans "J'accuse" son 6e album studio paru chez Wagram Music fin mars dernier ; paroles sulfureuses et dénonciatrices ; visuel d'une femme nue dans un caddie dont l'affiche avait d'ailleurs été censurée... Saez revient la rage au coeur avec un album qui va nettoyer vos cages à miel comme dirait Françis Zegut.
     
     
    Franck Schweitzer.
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

     Philippe Di Folco vient de publier le 17 mars dernier "le dictionnaire de la mort" aux éditions Larousse / In Extenso ;  la maison Hachette tire le pitch de cet ouvrage comme ceci :

     
    "La mort fait-elle aimer la vie ? Comprendre la mort permet-il de mieux apprécier la vie ? Telles sont les deux interrogations fondamentales qui parcourent ce dictionnaire, unique en son genre. D'Abattoir à Zombie, plus de 1000 entrées essayent de dresser un tableau à la fois insolite et approfondi de la mort. Ces entrées concernent aussi bien les approches socioculturelles (territoires, lieux, rites …), les concepts (désir, destruction, irréversibilité…), les manies (psychopathologies, suicides…), que les œuvres artistiques ou non, les individualités (Cioran, croque-mort, Dark Vador...) ou les communautés et institutions (Pirates, Inquisition...). De même l'histoire des représentations de la mort, l'étymologie, les expressions courantes utilisées à son sujet, sont présentes, sans oublier l'humour... noir évidemment .../..."
     
    Journaliste, essayiste et évrivain français, Philippe Di Folco est né à Choisy-le-roi en juin 1964 ; auteur prolixe de divers romans, essais, articles son "dictionnaire de la pornographie" avait dejà connu un succès d'estime lors de sa sortie en 2005.
     
    petite vidéo où l'auteur présente son ouvrage, anecdote superbe !    http://www.youtube.com/watch?v=ITsmaMX8QgE
     
    Franck Schweitzer.
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     
     Tout simplement démentiel le concert que j'ai fais vendredi soir au Galaxie d'Amnéville ; Dolores et sa bande de garçons agités avaient la pêche. Cette tournée marque les retrouvailles sur scène -entre désir réel et rumeurs, aucun nouvel album du groupe n'est prévu officiellement pour l'instant-  après 6 ans d'une séparation relative. Dolores à depuis débuté une carrière en solo avec déjà deux albums à son actif are you listening ? en 2007 puis no baggage en 2009 dont elle a interprêté qu'un seul morceau de chaque à mon grand regret, l'essentiel du tracklisting a été les plus gros standarts ayant fait le succès du groupe sur 5 albums studios entre 1992 et 1999 : "zombie" bien évidemment mais aussi "linger" "just my imagination"  "analyse"  "promises"  "salvation"  "free to decide"  "dreams" etc

    Les grilles ouvertes à 18h30 le temps que tout le monde s'affaire en fosse et en gradins, les lumières s'éteignent à 20h00 pétantes pour laisser place à "the ouside royalty" un groupe d'électro-rock originaire de Pennsylvanie vraiment très bon qui a reçu un très bon accueil du public, à découvrir absolument ! Une fois cette première partie passée, place à près de 2 heures de gros son irlandais très revival pour le bonheur des fans et des curieux venus applaudir l'un des plus grands groupe de la décennie 90 ; encore une fois l'on pourra regretter que Dolores n'aie pas chanter davantage de titres de ces deux albums solos (même si ceux-ci étaient plus intimistes, ils auraient étés les bienvenues aussi) mais visiblement le show était centré sur les "tubes" du band...

    les points négatifs que j'ai pu relevé (parce qu'il y en a) :
    - musique trop forte ;
    - Dolores surexcitée saute, court, bouge dans tout les sens... Au-delà de son énergie qui fait plaisir à voir (elle aura 39 ans en septembre) cela peut facilement agacer ;
    - les "wwhhaaoouu"  "merci beauku" et autres acrobaties vocales, eux m'ont -moi- irrité réellement.

    Entamé en Novembre 2009 en Amérique et malgré quelques dates annulées, les Cranberries ont aussi largement visité l'Europe depuis début Mars 2010 et comptera 40 dates d'ici la fin de leur tournée en Octobre prochain.

     
     
    Franck Schweitzer.
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     
     Voici un ouvrage que je ne vais pas tarder à me procurer, tellement le sujet m'intéresse et me ressemble sur bien des points... L'auteur le "synopsise" comme cela : 
     
    Précaires de la presse ou de l'édition, enseignants ou chercheurs jetables, architectes sous-payés ou stagiaires au musée, depuis 2001, avec la sortie du livre d'Anne et Marine Rambach, ils portent un nom : les Intellos précaires. On découvrait cette population au destin paradoxal : diplômée et compétente, studieuse et créative, elle vit, pas toujours mal, dans des conditions de grande précarité : avenir incertain, revenus fluctuants, déni de droits. Malgré une couverture sociale minimale ou inexistante, les Intellos précaires continuent à exercer ces métiers qu'ils ont choisis par passion. On annonçait alors leur disparition : les baby-boomers partant à la retraite, les OS de l'intellect n'allaient pas tarder à prendre leur place et, enfin, s'embourgeoiser.   Mais non. Les plans de titularisation de la fonction publique ont fait long feu, les postes abandonnés par les jeunes retraités sont supprimés, et puis, surtout, les entreprises et les institutions ont pris goût à cette main-d'œuvre si flexible et si économique. La précarité a le vent en poupe.   Disons-le : l'intello précaire est le modèle secret du patronat. Il n'est pas précaire, il est indépendant. Il n'est pas soumis, il est professionnel. Il n'est pas sous-payé, il est compétitif. Même quand il est de gauche, il est ultra-libéral. 
    Reste une question : mal défendus par les syndicats et rêve inavoué du patronat, jusqu'où iront les Intellos précaires dans la soumission et la paupérisation ?  Réforme de la recherche, réforme des universités, réforme de l'audiovisuel, réforme de la presse écrite, les Intellos précaires sont au cœur de l'actualité. Le savent-ils ? Qu'en pensent-ils ? Vont-ils se faire entendre un jour ?
     
    sorti Avril 2009 aux Editions STOCK "les nouveaux intellos précaires" un essai de Marine & Anne Rambach au prix moyen de 22€ environ.
     
    Franck Schweitzer.
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

     Epoustouflant, énigmatique, paradoxal, surnaturel, captivant... Les mots me manquent pour décrire cette superbe série télé made in U.S. que des milliers de français comme moi suit depuis 2004 sur TF1 chaque été. En juin prochain (si tout va bien au niveau des dates de diffusion) nous auront enfin la clé de l'énigme (!?)  Le premier épisode de cette dernière saison est actuellement dispo en streaming payant sur internet.

    Pour rien au monde je ne raterai cette ultime 6e saison de LOST-les disparus !  J'aurai l'occasion d'ici sa diffusion prochaine de faire un billet plus complet sur ce blog...
     
     
    Franck Schweitzer.
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     
     La nouvelle est tombée il y a un mois environ et n'a pas tardé à faire le tour de la presse et d'internet : Frédérique Hoschedé alias Dorothée (56 ans) remonte sur scène à l'Olympia les 17, 18 et 19 avril prochain pour une série de concerts où elle reprendra les tubes que tout le monde connait, ainsi que des nouvelles chansons d'un album studio dont on annonce la sortie d'ici quelques semaines.
     
    Il est choquant de voir la façon dont les personnes retournent facilement leur veste surtout quand cela les arrangent, hier Dorothée et son équipe étaient décriés, hués, trainer dans la boue par certains politiques, associations de famille et médias. Un véritable boycott s'exerçait autour de l'univers de Jean-Luc Azoulay et d'AB Productions alors qu'en parrallèle, le succès était triomphant partout et en tout lieux.  Comédienne, productrice, animatrice Dorothée est également chanteuse de variétés française (pour le jeune public) certes mais lorsqu'on remplit 58 fois le Palais Omnisport de Bercy entre 1990 et 1996 et que ce record reste inégalé encore aujourd'hui en 2010, le seul mot qui vient à la bouche c'est : respect !   Do a eu l'occasion de chanter aux côtés des plus grands (Ray Charles, Chuck Berry, Henri Salvador,
    Cliff Richards...) ; véritable icône jusqu'en Chine où lors du Festival de Shangai notamment elle chanta devant 650 000 personnes lors de la cérémonie d'ouverture...
     
    En tout cas, les fans et le public ne l'a pas laissé tombé. Depuis 1998 on ne compte plus les sites internet et forums dédiés à l'icône de toute une génération si bien que les médias d'aujourd'hui sont bien obligé de reléguer l'information et de reconnaître son immense talent si ce n'est pour souligner son retour, certains peut-etre même malgré eux, le sourire crispé. Souvenez-vous dans la seconde partie de Vivement Dimanche sur France 2 il y a deux ans, Faustine Bollaerd lors de son émouvant hommage avait reçu un mail et j'en profite pour le redire une
    nouvelle fois "Dorothée revient, Dorothée ne part plus !"
     
     
    séquence émotion Dorothée à "Vivement Dimanche" lorsque Faustine lui lit la fameuse lettre...

     
     
     
    Franck Schweitzer
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

     … Après 7 ans d'une séparation relative, le groupe irlandais est de retour pour une série de concerts latino-américains (dont la plupart ont déjà été entamés depuis juillet dernier) et de concerts européens EEEETTT français en mars 2010, avec notamment le 19 au Galaxie d'Amneville. Le prix des tickets va de 45,50 à 68€. Le band interprêteront leurs plus gros tubes, et quelques chansons issues des deux albums solo de Dolores.

    Le 4 Janvier prochain sortira sous le label ISLAND un CD live « Bualadh Bos », en attendant on leur souhaite longue route, bonne chance et on espère évidemment une vraie reformation et de nouveaux morceaux…

    Google Bookmarks

    votre commentaire