•  

    nouvel-an-chinois-5415
     
     
    aujourd'hui, 23 janvier 2012 est le début des festivitées du Nouvel An Chinois sous le signe du Dragon
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    cadeau-noel
     
     

    ...Et si on n'achetait pas de cadeaux de Noël cette année ?

     

    « ...cet échange de cadeaux est de l'ordre du don et est universel dans son principe: ils créent, maintiennent et consolident des liens; ils constituent en quelque sorte une matrice du social » Gérard Berthoud, anthropologue.

     

    A la base, il s'agit d'une tradition chrétienne que d'offrir des cadeaux à Noël pour les enfants et la famille proche. Présenter des offrandes à l'arrivée de l'enfant Jésus par les bergers et les rois mages. Depuis le XIXe siècle c'est de plus en plus devenu une formidable machinerie marketing internationale dont l'attrait premier a laissé place à une certaine course au plaisir, à l'exigence et à un certain bonheur. Cependant il y a des pièges à éviter, le cadeau ne doit en aucun cas devenir source de conflits moraux ; il doit rester de main à main un présent désintéressé, pur et généreux. On ne devrait jamais offrir de cadeau dans le seul but d'attirer les faveurs d'autrui sur soi pour qu'elle nous témoigne plus de respect ou de considération, ni ne doit être méritoire d'un enfant qui pourrait s'en voir privé à Noël parce qu'il n'a pas un bon bulletin.

     

    Offre-on pour flatter son ego ou pour faire plaisir dans le seul but de faire plaisir ? Le cadeau à tendance à devenir un symbole de réussite sociale ; plus il est gros, plus il est cher, plus il est attractif, plus on oublie ce pourquoi on l'offre ! Le cadeau devient alors un jeu, un signe de richesse extérieur pour l'enfant dit « gâté-pourri » par ses grands-parents, ses oncles et tantes, etc. qui aurait tendance à flatter sa volonté de supériorité vis à vis de ses petits camarades « qu'est-ce-que tu a reçu comme cadeau ? » devient la question-référence à laquelle il est difficile parfois douloureux de répondre surtout si l'on vient d'une famille nombreuse ou défavorisé et dont le budget est limité.

     

    J'entends encore mon grand-père de son vivant me dire « à notre époque -entendez dans les années 30/40- on recevait des oranges et on étaient contents » bien sûr l'époque d'entre-deux-guerres ne lorgnaient pas encore sur l'hyperconsommation moderne où il faut toujours avoir plus, vouloir plus pour exister... Et si la solution se trouvait pile sous notre nez, et si pour une fois on n'offrait rien pour les fêtes ? Le risque : nos enfants nous verraient comme d'affreux tyrans sans coeur et l'on passerait pour des goujats et des pingres auprès de nos familles, mais çà résoudrait le problème une bonne fois, non ? L'on se retrouveraient simplement autour d'un repas convivial, en famille, à chanter, à rire et s'amuser... Et si c'était çà aussi... le bonheur !?

     

    Franck Schweitzer.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Big brother is "médicalize" you !

     

    Chose récente, on peut à présent avoir accès à son dossier médical sur internet ; nouvelle technologie du quotidien, avec le web on savait qu'on pouvait connaître les préférences sexuelles de son voisin, les photos de vacances, ses loisirs, son travail, l'alimentation de son chien eh bien maintenant c'est l'identité médicale que les professionnels de la santé peuvent avoir accès... sous votre contrôle seulement paraît-il : prescriptions, compte-rendus, résultats d'analyses avec l'accord du patient, le médecin ouvre votre DMP (dossier médical personnalisé) ensuite à vous d'y ajouter, modifier ou supprimer les informations vous concernant. Le DMP est gratuit et non obligatoire, son but étant d'améliorer la qualité des soins et la prise en charge de ceux-ci. Il permet de ce fait un visuel rapide de votre « histoire de patient » et évite les interrogatoires gonflants que tout nouveau spécialiste vous fait passer. J'imagine qu'il possède d'autres qualités mais je suis déjà conquis par l'idée de m'en faire créer un de ce carnet de santé nouvelle génération avec tout de même une inquiétude :

     

    Le fait que toutes ces infos personnelles soient visibles sur Internet justement. Même avec un mot de passe et un accès dit sécurisé, qu'est-ce-qui me prouve que jamais personne de mal intentionné ira y jeter un oeil... Ce qu'il pourra en faire de mes informations, pas grand chose à part la délation, crier à l'aide d'un porte voix que je me suis fait opéré à telle date ou que j'ai eu la varicelle à 6 ans. Je vais me faire l'avocat du diable en dénonçant une énième manipulation politique ; celle que de dresser une liste plus précise encore, sur les malades du SIDA ou ayant contracté une MST ; une parade à la loi EDWIGE... Tiens çà fait longtemps qu'on n'en a plus parlé de cette loi liberticide ?! Reviendrait-elle sous une autre forme plus vicieuse encore, surfant sur la modernité de la science et des techniques, publicité aidant, violant ainsi le peu de vie privée et de dignité qu'il nous reste ?

     

    Je pense très sincèrement que le DMP va coûter ou coûte déjà très cher, que les français vont devoir mettre la main à la poche d'une manière ou d'une atre même si on nous fait croire que c'est un service de santé totalement gratuit, dans notre société on n'a rien sans rien, çà se saurait ! Si le gouvernement Sarkozy veut combler les déficits de la sécu c'est certainement pas la meilleure manière de s'y prendre !

     

    Franck Schweitzer.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • d'abord l'Espagne, puis l'allemagne... Ces deux pays ont finalement étés reconnus comme non-responsables dans cette nouvelle panique alimentaire qui continue à faire des morts. Je n'arrive pas à comprendre comment et pourquoi s'obstine-on a accuser sans preuves réelles les uns et les autres. A-t-on penser aux conséquences économiques et commerciales de ces deux pays maintenant qu'ils n'ont plus le pistolet sur la tempe ? Le commerce des légumes va-t-il redémarrer rapidement ? Combien d'argent en jeu ? Combien d'argent perdu ?

    Moi ce qui m'inquiète c'est de savoir comment peut-on dire que l'Espagne et l'Allemagne sont responsables alors que maintenant on peut dire qu'ils ne le sont pas... et mon autre question, sur quelle base peut-on dire que untel est responsable alors que visiblement personne ne sait rien, le mystère plane sur l'origine de la bactérie !

    çà me dépasse.


    Franck Schweitzer.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Dans les journaux satiriques à connotations communistes disons-le, jusqu'à présent nous avions « Le canard enchaîné » et « charlie hebdo » et bien désormais il faudra compter avec les p'tits nouveaux, çà se reproduit à une vitesse ces torchons-là je vous jure ! Qu'ils soient clairement de gauche, d'extrême-gauche ou indépendants, ces petits frères n'ont rien à envier à leurs ainés historiques, au contraire : on dénonce sans tabous et sans pitié, certains vont très loin ! Le système est fait comme cela que voulez-vous ! Il faut de tout pour faire un monde, vous connaissez l'adage. Si la droite sarkozyste n'était pas si critiquable, ces journaux n'existeraient peut-être pas … droit de regard, droit de réponse. Je tiens à préciser que je parle de ces journaux par seul souci de transparence, de liberté d'expression et de droit à l'information, mes opinions ne regardent que moi, que j'adhère ou pas à ces journaux n'a aucune importance.


    AVERTISSEMENT : certaines photographies et propos ont étés volontairement noircis afin de respecter le règlement intérieur de Kazeo et Boosterblog.


    Poètes et libres penseurs se retrouvent autour du journal indépendant ARTICLE 11

    dans la même lignée que Charlie Hebdo, nous avons le très informé CQFD

    dans la catégorie « pastiche de vrais journaux de droite », LE FIGAROU et LE MONTE

    enfin pour les plus provocateurs, sexuellement suggestifs ou carrément diffamatoires on a les journaux TA GUE***, LE DICTATEUR, L'EPIPE (pastiche du journal l'équipe) et S**KO DEHORS

     

    Franck SCHWEITZER

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire