• loftstory
    DORMEZ TRANQUILLE, BRAVES GENS...
    SURTOUT DORMEZ !
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Karim-Benzema-signe-son-100-e-but-avec-le-Real-Madrid_image_article_droite
     
    ... et dieu sait à quel point je ne suis pas fana de football mais là je sais pas... Ya quelque chose dans l'air qui me donne de l'espoir ; pourquoi ne pas transformer l'essai d'il y a 16 ans (...?! déjà)  L'ambiance du match d'hier soir (Suisse-France) n'était pas sans rappeler le Mondial 98 pour lequel j'avais été scotché sur la huitième, le quart, la demi et la finale !
     
    ***************** On r'met çà ? ALLEZ LES BLEUS **************
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • brod
     

               Nés à la fin des années 90, ce sont des gamins de 10 ans environ au milieu des années 2000, ère des technologies nouvelles, du boom d'internet ; ils représentent aux yeux de beaucoup, comme en témoignent les sociologues, un espoir dans le monde en terme d'empathie, de générosité et d'optimisme. C'est cette génération de demain qui fera que peut-être les hommes arrêteront de s'étriper pour un bout de terre. William Strauss et Neil Howe se sont penchés sur le sujet il y a fort longtemps, et ce sont d'ailleurs les rares à avoir analysé ce phénomène : Ils ont développés ce qu'ils appellent « théorie des générations ». Il s'agit de catégoriser l'évolution de l'être humain en phase avec son époque et en fonction des évènements qui l'en découle. Egalement nommée génération silencieuse, elle est comparée à leur aïeux nés entre 1925 et 1945. Cette nouvelle donne d'ados hypers-connectés est venue au monde avec un Ipad quasi dans la bouche, a toujours connu la démocratie, la laïcité mais aussi leurs limites et les détracteurs qui tentent de s'y greffer. Leurs outils de communication en plus de la parole est et restera jusqu'à preuve du contraire les tablettes, téléphones, réseaux sociaux, etc. Ils ne connaissent que cela et pouvons-nous les blâmer ? Ceux qui injustement traitaient leur parents de vieux ringards passent maintenant eux-mêmes pour des has-been quant à leur réaction du type « sort le nez de ton écran et discute un peu avec nous ». Ceux-là sont issus de la fin des années 70 moitié 80 et s'appellent Génération Y. Ils ont connus eux, le monde sans ces technologies et ne s'en portaient pas plus mal, ont passé très souvent une enfance des plus joyeuses avec d'autres jeux, je ne vais pas vous faire un layus à la Proust mais ces trentenaires-ci comprennent peu ou beaucoup cette nouvelle ère technologique et à la fois pourraient très bien se passer d'Internet par exemple si demain tout devait s'arrêter. « Comment faisaient-on avant ? » diraient-ils... Dirais-je, car j'en fais partie.

    Comme la pomme ne tombe jamais très loin de son arbre, la génération Z est le subalterne de la génération Y. Les descendants vivent et évoluent depuis toujours dans le monde tel qui leur a été laissé par leurs ascendants. En bien ou en mal, l'héritage de ce monde est à prendre intégralement. Il conviendra aux Y et aux Z de tout faire pour sauver le maximum de gens, mais comment faire face à une machine parfaitement bien rôdée et ce, depuis des décennies ? L'empathie et la tolérance semble êtres de bonnes armes ; éduquer un peuple-mouton n'est pas chose facile mais si dans les deux génération citées, on peut trouver quelques esprits éveillés, on pourra aussi je pense les investir d'une mission tels les super-héros de notre enfance. Héros qui d'ailleurs cartonnent toujours dans les salles obscures. X-MEN en est la preuve vivante, la nouvelle franchise est géniale et le concept ne s'essouffle pas, loin s'en faut.

    La génération Z, appelons-les « les Z » réussiront sans doute que leurs ainés les Y ont tentés ou tentent encore de faire, comprendre et questionner le monde par des pourquoi. En phonétique anglaise, Y s'écrit et se prononce [wai] > entendez « why »; les Z ont peut-être la réponse sans le savoir. Au sein des ces deux catégories, j'entrevois des capacités intellectuelles et morales insoupsonnées (baillonées ?) jusqu'àlors. Seulement voilà, le temps est venu que tout cela change et qu'une révolution pacifique se mette en marche. Ces capacités intellectuelles sont visibles chez certains comme étant une super-conscience du monde et des hommes. Jeanne Siaud-Facchin psychologue praticienne dans « trop intelligent pour être heureux ? » paru chez Odile Jacob, affirme qu'une catégorie de population atypique a attiré l'attention de chercheurs universitaires, médecins et enseignants ; Cette catégorie ont les appellent les zèbres. Ses rayures noires et blanches permettent à ce superbe et élégant animal de se fondre dans la nature sauvage et étourdir ses prédateurs lorsqu'il court. L'adulte-zèbre parvient quant il en a la possibilité, de mettre en veille ses capacités infinies et faire comme tout le monde dans son boulot, sa vie de famille, mais le reste du temps il se trahit, le naturel revient au galop. Il est alors incompris, on le prend pour un original, un illuminé du bulbe. Pourtant son hyper-cerveau droit est un vecteur formidable en terme de lucidité, de connaissance infuse presque qui relève de la transcendance. C'est précisément cette douance qui sera nécessaire. Elle n'est pas toujours décelée dès le plus jeune âge, ce qui explique l'échec scolaire de certains, le sentiment d'être incompris, de décalage, de mal-être-au-monde (un parrallèle peut-etre effectué avec le Dasein de Heidegger mais laissons cela de côté).

     

    Je veux faire ici un lien direct avec ces films fantastiques, notamment les X-Men. Les mutants dont on découvre le pouvoir (télékinésie, télépathie, force, agilité, polymorphe...) que jamais ils ne contrôlent ni même ne comprennent, ne sont encore que des enfants quand ils sont repérés par le professeur Charles Xavier, éminent chercheur qui a fondé une école pour surdoués ; établissement qui a pour but le maintien d'une paix relative dans la société et pour vocation la création d'une élite d'hommes et de femmes doués de supers-pouvoirs, capables à la fois de préserver la fraternité entre les humains tout en combattant les plus vils instincts destructeurs : la violence, la cupidité, l'intolérance... encouragés par la Confrérie des mauvais mutants avec à leur tête Magneto.. ami d'enfance de Xavier qui n'a pas les mêmes desseins ni la même vision de l'humanité.

    Ce don décelé dès le plus jeune âge on le retrouve dans StarWars avec le taux de midichloriens hautement présent dans le sang d'Anakin Skywalker, dans le Seigneur des Anneaux lorsque le jeune Frodo est chargé à lui seul de détruire l'anneau de pouvoir ; dans Harry Potter quand le jeune héros découvre ses pouvoirs de sorcier, le Monde de Narnia, l'Histoire sans fin et tant d'autres... Pour chacuns de ces héros le chemin est fastidieux, la quète tumultueuse voire impossible à terminer, mais c'est compter sur leurs qualités exceptionnelles que j'ai cités plus haut, car toujours au final, ils y parviennent, non sans pertes et fracas.

     

    A notre époque, le mal à combattre prend plusieurs formes telle une araignée qui tisse sa toile et attrappe ses proies, ci-dessous énumérés à la suite sans qu'il y ait hiérarchie aucune mais à un niveau égal. Cette liste est tout à fait objective mais néanmoins non-exhaustive. C'est de l'analyse personnelle que j'en ai faite en regardant mes contemporains vivre au jour le jour, en lisant la presse, analysant les évènements, ce qui est dit ou non. Cà vaut ce que çà vaut :

    1/ L'apologie du sexe à outrance mis en exergue un peu partout dans les médias, à la portée de n'importe qui, sans aucun contrôle, ni pédagogie, ni limite ;

    2/ Le terrorisme intellectuel, verbal et comportemental incluant le boycott, la censure, la rumeur, le chantage, la pensée unique et la désinformation ;

    3/ L'argent à tire-larigot qui fait tourner la tête des plus corruptibles : du footballeur professionnel qui touche scandaleusement des sommes astronomiques pour taper dans la baballe puis s'écroule sur le terrain pour le moindre bobo à la cheville, aux millions de sdf qui doivent se contenter d'une soupe lorsqu'elle est chaude ;

    4/ La toute-puissance des gros bonnets de l'actionnariat, de la presse et de la finance qui tire les ficelles et ont la mainmise sur toute l'économie d'un pays et qui au passage font la morale à ceux qui travaillent pour eux comme des chiens dans des conditions sociales déplorables pour gagner trois sous à la fin du mois ;

    5/ L'obscurantisme et le fondamentalisme religieux ; je n'en dirais pas davantage, regadez ce qui se passe dans le monde depuis ces dernières années...

     

    Ce mal peut être balayé ou en tout cas maîtrisé : Les Z mis côte à côte avec leurs ainés Y constitueront aujourd'hui plus qu'hier une véritable force d'intelligence hyper-connectée, à la fois lucide et d'une générosité débordante. En plus de se reconnaître entre-eux, ces jeunes femmes et ces jeunes hommes possèdent en eux un coeur pur basé sur des principes et des valeurs fondamentaux ; s'ils en ont conscience individuellement, le but à présent est de les faire se rencontrer afin qu'ils menent cette grande vague pacifiste de la vérité et de la justice.

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Je voulais faire partager cette petite vidéo de deux chats en pleine conversation, trop mimi, trop drôle aussi  :D

     

    http://www.youtube.com/watch?v=tluVovDFkrU

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Bieber ; biberon ; baffe dans sa g...

     

    bieber
     
    OK il est mignon, il chante bien et tout ce qu'on voudra... mais il se la pête un petit peu aussi, chacun de ses mouvements est décrypté et en peu de temps il est devenu la risée du milieu de la musique, plus personne ne peut le piffer ! Pourquoi ? J'en sais rien...
    Peut-être que s'il redevait modeste et se mettait à bosser correctement histoire de surprendre le public et ses détracteurs, nombreux... mais là c'est juste une tête à claques, un gamin qui ne connait rien à rien quand il fait des sous-entendus sur la Shoah notamment, normal qu'après ce type de dérapage, il se fasse copieusement huer aux derniers Billboard Awards... et çà l'étonne encore !!?
    Google Bookmarks

    1 commentaire