•  

    Edifices religieux les plus emblématiques de la ville (sélection personnelle)

     

    la Cathédrale Saint-Étienne (hyper-centre), de style gothique. Avec plus de 6 000 mètres carrés de vitraux est la cathédrale qui possède la plus grande surface de baies — elle est parfois surnommée « lanterne de Dieu » — et sa voûte est l’une des plus hautes de France. Classée monument historique depuis le 16 février 1930. Toutes les infos en suivant ce lien :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Saint-%C3%89tienne_de_Metz

    et sur le site officiel de la Cathédrale : http://www.cathedrale-metz.fr/

    voir les photos dans la rubrique correspondante

     

    l’église abbatiale Saint-Pierre-aux-Nonnains (hyper-centre), plus vieille église de France datant du ve siècle (595 – 612 après JC) restaurée dans la décennie 1970 ; utilisée de nos jours comme salle de musiques et d'expositions.

     

    st_pierre_nonnains
    SAM_0243
    SAM_0244

     

    la chapelle des Templiers (hyper-centre), XIIe siècle (1180-1220) classée monument historique en 1840. Selon la tradition, les Templiers s’installent dès 1133. Il faut attendre la fin du siècle pour les voir ériger leur commanderie et leur chapelle. Cette dernière est l’unique vestige aujourd’hui de la commanderie. L’Ordre du Temple est dissous en 13121 et les biens sont attribués aux chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

     

    chapelletemplier
    SAM_0248
    SAM_0247
    SAM_0246
    SAM_0245
     
     
    le cloître des Récollets (ancienne-ville) ancien couvent du XIVe siècle classé monument historique le 23/03/1972. Fondé par des moines en 1230, occupé à partir du 1602 par des recollets (religieux) puis en 1791 par l'armée du Rhin (force armée révolutionnaire – cf. guerre franco-prussienne). En 1804 l'église du couvent et la 4e galerie du cloître furent détruits. Au XIXe siècle les bâtiments accueillent un orphelinat. En 1972 prend place l'Institut européen d'écologie et depuis 2002 les archives municipales de la ville.

     

    cloitre des recollets

     

    l’église des Trinitaires (hyper-centre) datant du XVIIIe siècle et de style baroque sa construction a durée de 1720 à 1787, a été désafectée à la Révolution et sert aujourd'hui comme lieu d'exposition. Classé monument historique depuis le 1er mars 1973.

     

    eglise des trinitaires

    l’abbatiale Sainte-Glossinde (hyper-centre) datant du XVIIIe siècle, L’abbatiale Sainte-Glossinde est l’église d’une ancienne abbaye bénédictine fondée vers 604 par Glossinde de Champagne lorsque Metz fut la capitale du royaume d’Austrasie. L'église a été remaniée au fil des siècles et est de nos jours le siège de l’évêché de Metz.

     

    abbatiale sainte glossinde

    le temple neuf (les Iles), fait de calcaire gris, de style néo-roman rhénan il a été construit à l’époque de l’annexion allemande de 1901 à 1904 par l’architecte Wahn, dans la partie sud de l’île du Petit Saulcy, à l’emplacement du jardin d’Amour. Le Temple Neuf est un édifice construit durant l'annexion allemande. Il illustre la politique de germanisation par l'architecture déployée à cette époque par Guillaume II pour asseoir son emprise sur la ville. Il est aujourd'hui le lieu de rassemblement de la communauté protestante réformée du centre de Metz.  voir photos à la rubrique correspondante


     

    l'église Saint-Fiacre (Le Sablon) XXe siècle, commencée en 1914 et consacrée en 1928 ; de style gothique en pierre de Jaumont, appelée également « église du sacré-coeur »

     

    eglise_st_fiacre

     

    l'abbaye Saint-Vincent (les Iles) construite de 1248 à 1376, déjà au IXe siècle elle servait de chapelle pour les gens du faubourg. On sait que la vigne prospérait dans le quartier comme en témoigne l’appellation de la rue de la Vignotte. C’est pourquoi les vignerons ont dédié leur église à leur saint patron traditionnel, Vincent de Saragosse. L’île sur laquelle est construit l’abbaye puis le lycée Fabert s’appelait à l’époque île Chambière. À la fin du ixe siècle siècle, une puissante abbaye allait succéder à la modeste paroisse.

     

    basilique_saint-vincent

     

    l’église Saint-Eucaire (Ancienne-ville) datant du XIIIe et du XVe siècle ; classée monument historique en janvier 1979, sa construction a commencée au Ve siècle, elle a traversé le temps malgré les dommages et les transformations voulues par la Révolution. Depuis 1552, l’église est le siège de la confrérie de Saint-Blaise. Chaque année s’y déroule un pèlerinage à saint Blaise, guérisseur des maux de gorge2. La tradition veut que, chaque 3 février, l’on vienne ici faire bénir des petits pains briochés marqués de picots rappelant le martyre de saint Blaise afin d’obtenir la guérison, ou une protection contre les maux de gorge. Les reliques du saint reposent dans l’église. Blaise est invoqué comme guérisseur des maux de gorge, depuis qu’il sauva un jeune garçon étranglé par une arête de poisson.

     

    saint eucaire


    l’église Sainte-Ségolène (Ancienne-ville) datant du XIIIe siècle ; classée le 29 septembre 1981 et construite en pierre de Jaumont.

     

    segolene

     

    l’église Saint-Livier (les Iles) À côté de l’église Saint-Clément subsistent ses vestiges fondée au IXe siècle et reconstruite du XIIIe au XVe siècle. D’abord placée sous le patronage de saint Polyeucte, elle fut ensuite dédiée à saint Livier, officier romain et messin, qui défendit Metz contre Attila en 451. La paroisse fut supprimée en 1791, l’église fut désaffectée et subdivisée en appartements. La démolition de l’ancien quartier dans les années 70 a entraîné sa destruction partielle. une partie de la nef a été conservé au milieu d’un petit square

     

    saint livier

     

    l’église Notre-Dame (Hyper-centre) construite de 1665 à 1741  elle possède une riche histoire d'un lieu de dévotion à la Vierge Marie et celui des artistes du diocèse de Metz.

     

    notre dame

     

    la synagogue consistoriale ; le temple de garnison ; le temple luthérien... La ville compte également douze lieux de culte musulman, mosquées et salles de prière

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • centre-st-jacques_rgb450x301
     
     

    Quand les néerlandais achètent le Centre St-Jacques çà donne CORIO. Une entreprise spécialisée dans la gestion immobilière d'emplaçements commerciaux dont le slogan est “ce que les gens achètent”. Corio a signé l'achat de 75% des murs commerciaux du St-Jacques ainsi que du parking souterrain pour UN total de 96,4 Millions d'euros. Frédéric Fontaine, PDG du groupe en France et directeur du développement pense que la principale faiblesse du Centre Saint-Jacques était le fait de l'hétérogénéité de ses co-propriétaires et que c'est celà qui freinait son développement et sa modernisation. Il compte le remettre au niveau des attentes du consommateur en le transformant et en le réorganisant afin d'en faire une “favourite meeting place”.

    La rénovation ne devrait plus tarder à en croire M. Fontaine, il pense que le Centre existera sans la Fnac (rappellons que l'agitateur depuis 1954 déménage aux Galeries Lafayette prochainement) ; il veut donner un souffle nouveau sans sa présence, qui a été tout de même le vecteur formidable culturel et de consommation sur ces dernières années ; 2000 m2 d'espace pour accueillir quoi ? On parle d'un “Apple Store” entre-autres...

     

    à suivre...

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Dans le cadre du réaménagement des voiries en vue de l'arrivée du METTIS, la Place de la République opère actuellement un tout nouveau sens de la circulation ; automobilistes, vélos, piétons et mêmes nos compagnons à quatres pattes devront s'y habituer, la promenade de nos concitoyens bipèdes ne sera plus jamais le même. On ne pourra plus faire le petit tour mais le grand tour et ce n'est que le début du gros bordel qui s'annonce. L'idée de la municipalité est d'informer le public à coups de petits schémas colorés jolis comme tout, mais l'on sait bien que concrètement le bouleversement des habitudes est énorme. La Place de la République et l'Esplanade étant deux des principales artères de la ville à être les plus fréquentés, surtout en cas de beau temps.

     
     
    circu place rép
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     
     Ce nouvel équipement sera consacré aux musiques amplifiées. La notion de «musiques actuelles » met en évidence qu’il s’agit d’une expression artistique vivante, en perpétuel mouvement, témoignant de l’évolution présente des modes, des goûts et pratiques culturelles.

    Ce lieu a l’ambition d’être un “lieu de vie”. Il offrira au public un espace convivial où pourront se multiplier les rencontres et les échanges (entre générations, cultures, groupes sociaux...) autour d’une passion commune : la musique. Il s’agit d’un lieu ressource, d’un lieu d’éclosion offrant à ses utilisateurs aussi bien l’opportunité de mener un travail de création collective que celles de se former, de s’informer ou d’échanger avec d’autres.

    La future salle de Metz-Borny avec sa capacité de 1200 places debout (modulable en 350 places assises) est indissociable des Trinitaires avec ses espaces aux jauges plus réduites qui assureront la fonction dévolue habituellement aux « espace-clubs », destinés à soutenir la scène locale et à entretenir l’esprit de découverte.

     

    3 principales missions

     

    La diffusion

    Ce nouveau projet mettra à l’honneur un riche panorama des musiques actuelles/amplifiées et des disciplines qui s’y rapportent, pour un public curieux, ouvert et avide de nouvelles sensations sonores. Il s’agira également d’accompagner les initiatives associatives à l’occasion de programmations déléguées.

    La formation et l’accompagnement artistique

    Diverses actions d’aide à la création en direction des artistes ou de sensibilisation à destination des publics seront mises en place : formations, répétitions, filages, résidences ...) qui ont toutes pour objectif le développement de la qualité artistique et l’aide à la professionnalisation.

    L’accueil, l’information et les échanges autour du centre de ressources

    Ce point d’information sera destiné aux associations, aux musiciens et aux spectateurs. Il s’agira aussi de sensibiliser la population aux enjeux de ces musiques.

     

    En attendant l’ouverture prévue fin 2012, Metz en Scènes et la Ville de Metz se mettent au rythme de la future salle des musiques actuelles et amplifiées et organisent depuis fin 2010 des actions de préfiguration. Il ne s’agit pas seulement d’offrir au public un prélude à la future programmation musicale, mais il s’agit aussi, grâce à ces actions, de poursuivre et intensifier également le travail déjà engagé par les Trinitaires et l’Arsenal en matière d’ouverture des publics, d’accompagnement et de valorisation des pratiques amateur ainsi que de soutien au développement de la scène professionnelle et préprofessionnelle locale.

    Le travail de maillage territorial et de contacts avec la population est un préalable indispensable avant toute action de diffusion. Un « Espace-Projet » a été inauguré le 05 avril dernier au n°6 du boulevard d’Alsace à Metz-Borny afin de préparer les messins à l’arrivée de ce nouvel équipement.

     

    SENSIBILISATION

    Prévention des risques auditifs :

      • Interventions dans las collèges sur le thème « Musiques amplifiées et risques auditifs » les 21, 22, 24, 25 mars et le 07 avril.

      • Spectacle « Peace & Lobe » à destination des lycéens, le 17 mars aux Trinitaires.

    • Conférences sur les genres musicaux : 

      • 09 avril 2011 sur le thème des musiques électroniques à la Médiathèque du Pontiffroy.

      • 18 juin 2011 sur le thème de la folk music, à la Médiathèque de Borny.

    • Mise en place de navettes TCRM entre l’Arsenal / Les Trinitaires et les quartiers périphériques de Metz en 2011 / 2012.

    • Développement d’un Centre de Ressources aux Trinitaires depuis 2010.

    • Conférences en partenariat avec le Forum - IRTS de Lorraine sur les musiques actuelles, à l'automne 2011 et au printemps 2012

     

    DIFFUSION :

    • Elaboration d’un programme musical dans le cadre de Metz En Fête les 05, 06 et 15 juillet 2011.

    • Buzz Booster en automne 2012.

    • Semaine Scratch et beatmaking, du1er au 07 mai 2012.

    • East Block Party, du 7 au 13 mai 2012.

     

    source : © lenomdelasalle.com/

    la Salles des Musiques Actuelles de Metz-Borny a trouvé son nom : la Boite A Musique. Vu dans quel quartier elle sera située, espérons que si les esprits s'échauffent, la B.A.M. ne fasse pas BOUM... Pardon, c'est bête et méchant, mais c'était plus fort que moi.

     

    Franck Schweitzer.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    le CESCOM (centre d'études des systèmes de communication de Metz)

     
    l'ESITC (l'école supérieure d'ingénieurs des travaux de la construction)
     
    l'ancienne régie publicitaire de la chaine câblée RTL9
     
    GEORGIA TECH
     
    l'I.U.T. de Metz-Technopôle
     
    le Lycée de la Communication
    Google Bookmarks

    votre commentaire