• ORLEANS - Parc Pasteur

    Le parc Louis-Pasteur est un jardin public français de quatre hectares, créé en 1927 et situé dans le centre-ville d'Orléans, au Nord de la Loire, à 500m de la gare.

     

    En 1913, l'idée de la création d'un parc public est brièvement évoqué, mais, à l'approche de la Première Guerre mondiale, les projets de reclassement du site sont ajournés ; des jardins familiaux sont aménagés sur le site jusqu'à la fin de la guerre.

    En 1919, les discussions relatives au reclassement du site reprennent et deux projets s'opposent : la création d'un parc public ou la construction d'un complexe sportif. Finalement, après plusieurs années de tergiversation et la création d'un parc des sports sur l'île Arrault, le parc public est créé en 1927. La porte de l’ancienne église Saint-Samson qui marquait l'entrée principale du cimetière Saint-Vincent est déplacée dans le parc pour y servir de décoration. Le parc prend deux ans plus tard, le nom de Louis Pasteur, en signe de reconnaissance pour ce scientifique français.

    En 1951, la ville jumelée américaine de Wichita (Kansas) offre un train miniature à la ville d’Orléans. En 1970, le monument des résistants et déportés du Loiret d’André Bordes est installé à l’angle nord-ouest du jardin. En 1978, un théâtre de marionnettes est créé à l’angle sud-ouest du jardin ; son activité s'interrompt durant deux ans au début des années 1980 puis son exploitation est confiée à l’association La tortue magique qui y organise des spectacles. Le parc Louis-Pasteur est dessiné selon les plans de l'architecte paysagiste Édouard Gitton et les premières essences forestières choisies par les horticulteurs Eugène Turbat, Léon Chenault et René Barbier.

     

    Organisé comme un jardin à la française, avec des allées et massifs traditionnels autour du bassin et une partie plus paysagère avec de grands arbres et de grandes pelouses. La ville d'Orléans complète les œuvres par les sculptures suivantes : Femme nue terrassant l'Aigle de Villeau, La Sculpture, marbre de Léon Fagel, L'Homme au Loup, marbre de Georges Jacquot. Enfin, plusieurs arbres du parc portent le label arbre remarquable. On peut notamment découvrir des hêtres pleureurs, un Ginkgo biloba, un cèdre Bleu ou un cèdre de l'Himalaya

    (c) wikipedia

     

    ORLEANS - Parc Pasteur

    ORLEANS - Parc Pasteur

    ORLEANS - Parc Pasteur

    ORLEANS - Parc Pasteur

    ORLEANS - Parc Pasteur

    ORLEANS - Parc Pasteur

    ORLEANS - Parc Pasteur

    clichés perso (c) Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :