•  

    J'ai vu l'intégralité de ce débat et je dois dire être extrêmement rassuré et conforté dans l'idée que je me fais depuis longtemps sur l'extrême-droite ! J'ai vu une Marine Le Pen faisant preuve d'un amateurisme hallucinant avec sa pile de dossiers grossièrement feuilleté, dont elle lit les fiches, montre face caméra des coupures de presse, une Marine Le Pen qui ne répond jamais aux questions qu'on lui pose, mais qui préfère pointer du doigt les erreurs de ses adversaires avec la violence verbale, les contre-vérités et le cynisme qu'on lui connaît. Une Marine Le Pen faisant dans la vulgarité, qui se couche littéralement dans son fauteuil, ce qui dénote un total manque de respect pour son adversaire mais plus encore pour les télespectateurs. Une Marine Le Pen totalement désarmée vers la fin non seulement lorsqu'elle ne comprend pas qu'elle doit donner sa « carte blanche » mais en fait lorsqu'on se rend compte qu'elle n'en pas, et elle dit ! J'ai adoré le calme olympien, le sourire de Macron et le fait qu'il prenne au vol les perches énormes que la candidate frontiste lui tend, pour les lui renvoyer façon boomerang. En bref, la première heure m'a fatigué tant on était dans le dialogue de sourd et les attaques en tout genre ; mais tout du long je suis relativement déçu voire choqué de ce débat de deux candidats à la présidentielles, car pour moi c'était une foire à la saucisse, un marché ouvert et sauvage, un échange agressif mais pas le rendez-vous télévisuel que des millions d'électeurs attendaient. Finalement j'ai presque envie de donner raison aux abstentionnistes et aux votes blancs. Mais ne nous trompons pas, ALLONS VOTER !

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Présidentielles 2017 - et maintenant ?

    Nous y voilà : Macron – Le Pen. Cà n'est pas une surprise, les sondages ne s'y sont pas tellement trompés pour une fois. Il va falloir choisir dimanche 7  ! Personnellement je n'aurais jamais voulu avoir à choisir entre ces deux-là, j'en veux beaucoup aux politiques de tout bords mais au français également. J'ai l'impression que tout était écrit depuis le début. La faute à pas de chance ou l'instrumentalisation du vote, sans pour autant crier au complot, ce serait trop facile. Le rejet du clivage gauche-droite est compréhensible mais à quel risque ?

     

    J'accuse Hamon, (Hollande et la gauche toute entière) d'avoir été aussi mou tout du long, de s'être fait voler l'électorat de la gauche traditionnelle à un ancien du PS, aujourd'hui dans le camps des rebelles et des insoumis.

    J'accuse Fillon de s'être à ce point entêté à garder sa candidature jusqu'au bout, alors que croulant sous les scandales et les affaires, il savait lui-même dans son for intérieur ne pas pouvoir être au second tour.

    J'accuse Juppé de ne pas avoir été ce plan B salvateur, par péché d'orgueil sans doute, par entêtement sûrement.

    J'accuse Boutin l'irresponsable, quand elle appelle à voter Le Pen au second tour. Parce qu'elle est frustrée, rejetée par la classe politique jusqu'à l'intérieur même de sa propre famille ; je ne sais pas pourquoi elle fait ça, par vengeance ? Son comportement immature de femme cocufiée par on ne sait qui, toujours en colère contre tout le monde et personne à la fois, risque de coûter cher au centre-droit conservateur, chrétien et traditionnaliste.

    J'accuse Mélenchon d'avoir été silencieux trop longtemps, de ne pas appeler à voter contre l'extrême-droite dont il est pourtant l'ennemi juré depuis des années, à moins que son silence est stratégique, mais je ne vois pas comment

    J'accuse Dupont-Aignan le traître, le félon

    J'accuse enfin le peuple français dans son ensemble d'être en état de léthargie depuis des années et surtout depuis l'annonce d'une Le Pen au 2e tour, de trouver le FN un parti politique comme les autres, de ne pas sentir le danger plus que ça (le réveil en sera d'autant plus difficile).

     

    Après tout, on a le/la Président/e qu'on mérite ! Bien fait pour vos gueules, bande de connards ! Oui c'est à toi, à moi que je m'adresse, citoyen gaulois, mon ami mon (faux)frère ! Faudra pas venir pleurer.

     

    Franck Schweitzer

    (n'étant pas une personne violente ni agressive, tout dérapage verbal présent sur ce blog n'est que coup de sang du moment)

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Présidentielles 2017 -le 2e tour

    estimations france 2, à 20h

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Présidentielles 2017 -le vote électronique

    Machine à voter ; machine à tricher ?

    De très nombreux bureaux de votes en France disposent d'un système de vote électronique, dont le mien en mairie. Cette grosse boite au look vintage avec en facade autant de boutons que de candidats. Beaucoup d'autres bureaux de votes ont fait le choix de conserver le système de vote papier. Ont-ils raison ? Leur argument est que les machines électroniques ne font absolument pas preuve de transparence quant à la manière de donner sa voix pour son/sa candidat/e ; on appuie sur un bouton mais clairement, on vote pour qui ? Qui y a-t-il derrière le bouton ? Une étiquette collée au-dessus, détachable donc interchangeable. Mauvaise langue que je suis à voir le mal partout. Toujours est-il que bon nombre d'observateurs pensent aussi que le procédé est discutable.

    Comment cela se présente au sein de ma mairie ? Un simple panneau tournant le dos aux tables du président, secrétaire et assesseurs. Ces derniers annoncent à haute voix le nom et le numéro du votant, ainsi que le « a voté ». Mais comme il n'y a pas d'isoloir, ni de rideau, n'importe quel agité peut passer derrière la table jusqu'à la machine et y voir. Les règles de civilité et d'auto-discipline sont de mise, mais bien fragiles ceci dit. Pour finir même si le bouton « vote blanc » est toujours présent, le vote nul ne l'est plus. Une partie du libre-arbitre qu'on a retiré au citoyen en toute impunité le jour où ces machines ont étés mises en circulation, sous couverts d'une loi quelconque et dans l'indifférence la plus totale, sans contestation possible. Alors maintenant si tout le monde accepte ces machines comme moyens légitimes, tant que le résultat donne une majorité à un candidat respectueux de la République et de la démocratie, qu'en serait-il si un/e candidat/e des extrêmes était élu/e ? On viendrait bien évidemment contester l'impartialité du vote électronique.

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Présidentielles 2017 -tf1

     

    Même chaîne, mêmes méthodes et toujours en direct ; ce soir, TFI proposera une grande soirée spéciale Présidentielle et ce, dès 18h45. Sachant qu'il est interdit à tout médias et observateurs de donner les résultats avant 20h00 pile, même s'ils sont connus, de quoi vont-ils parle durant 1h15 ? Divers visages journalistes et politiques, soutiens ou porte-paroles se succèderont sur le plateau et en duplex, mais pour parler de quoi au final : Des chiffres de l'abstention, et des chiffres de participation en gros, ya que çà dont ils peuvent blablater jusqu'à 20h, ou quand TFI fait l'audimat du vide national !

    Notons au passage quand même, que les journalistes présents aux QG de campagne de chacuns de 11 candidats, donnent malgré eux ou alors la chose est instrumentalisée, une information énorme : le visuel des adhérents à l'arrière-plan, qui manifestent leur liesse ou leur déception... Avant 20h !

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire