• Le hasard des rencontres fait parfois de belles choses et ma venue en région parisienne en est évidement pour quelque chose aussi. Voilà un peu plus de 5 ans que j'ai lancé ce blog "dans quelle étagère" où j'ai fais côtoyer philosophie, politique, culture, etc. sous formes d'articles plus ou légers, avec une liberté de ton et une indépendance qui est la mienne, parce que justement je ne suis pas journaiste ni chroniqueur ou pigiste et que la responsabilité que j'engage dans mes écrits n'engagent que moi.

    Aujourd'hui il m'est donné une chance de relever le niveau un chouilla au-dessus, en participant au lancement en tant que rédacteur bénévole (pour le moment)  d'un nouveau magazine de sciences humaines et littéraire, appelé REBELLE(s) dont le numéro 1 est prévu dans les kiosques à l'échelle national à la fin octobre/début novembre (j'ai pas la date précise, nous faisons un peu tout çà au radar...)

    Actualité mondiale et cinématographique obligent, ce numéro 1 comportera un dossier spécial STARWARS mais vu sous un prisme intellectualisant diront certains, tant pis ! On a droit aussi de voir et lire des choses sur la saga de Lucas différent de ce qui est déjà présent sur le web et ailleurs et souvent fait seulement par des fans geeks...

    Je reviendrais parler de ce magazine très prochainement, le transfert de ce blog aura eu lieu sur Eklablog, peu importe, j'y reviendrais ! Promo perso oblige (encore) non mais !

    ------- EDIT ---- Je n'ai participé qu'au numéro 1 de ce magazine, la ligne éditoriale et l'incompatibilité d'humeur m'ont fait quitté l'aventure-------------

     
     
    Franck Schweitzer
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • lepp
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • sélection livres
     
    52   51f_
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Jean-Marie-Lre

     

         Lorsqu'on ne parvient plus à combattre un adversaire politique sur ces idées, on lui cherche des poux dans la tête. On gratte et on gratte, on trouve un petit quelque chose même si au final les accusations ne reposent sur rien de concret, du moment que les médias s'emparent de l'affaire et qu'il y a polémique c'est tout ce qui compte ! et c'est là, la faiblesse et la force des socialistes. Les affaires autour du Front National -autoproclamé premier parti de France- ne cessent de se multiplier depuis ces derniers mois. Pour un mouvement dédiabolisé qui n'a rien à se reprocher, on tombe des nues. Ya qu'à voir : Les affaires d'escroquerie, d'abus de biens sociaux, faux et usages de faux et j'en passe, font et défont les unes de presse. Jamais le FN n'a été à ce point au cœur du scandale et des remous médiatico-politiques :

     

    - D'abord, plusieurs amis proches de Marine Le Pen ayant des responsabilités dans le micro-parti Jeanne et l'agence de communication Riwal -principal prestataire de Jeanne- ont étés mis en examen : Frédéric Châtillon, Axel Lousteau, Nicolas Crochet et Olivier Duguet. Tous font partie ou ont fait partie d'un groupuscule d'extrème-droite, le GUD très actif dans les années 90. Ils se sont plus ou moins rangés en se mettant à jouer les apprentis-hommes d'affaires.

    - Ensuite le Président d'honneur Le Pen père, aura usé d'une provocation verbale de trop après son interview dans le magazine d'extrême-droite Rivarol et se voit aujourd'hui condamné non plus par les grandes instances de la République mais par les dirigeants de son propre camp et par sa fille, Marine elle-même qui lassée, aura finit par totalement se désolidariser de ce père devenu gênant et qu'il faut « tuer » à tout prix, au sens freudien du terme. Le vieux menhir est donc lâché de toute part, son humour discutable et sa liberté de ton n'amusent plus personne, nombreux sont d'ailleurs les français qui souhaitent le voir quitter la vie politique, il est vrai qu'à 86 ans, il serait sans doute sage pour lui, de s'en aller avec ce qui lui reste de dignité.

    - Enfin et ce, plus récemment, on apprend que ce même Jean-Marie Le Pen (petit cachotier qu'il est) a fait transférer en Suisse plus de 2 millions d'euros dont 1,7 en lingots d'or !! Gloups ! Silence gênant des uns, désengagement des autres. On sait à quel point le patriarche aime le magot et que le sujet est tabou au FN.

    --------------------------

         Largage téléguidé, manipulé de l'intérieur comme de l'extérieur ? « on n'est finalement trahi que par les siens » disait encore récemment Jean-Marie Le Pen ; toujours est-il que Marie d'Herbais, intervieweuse faussement ingénue (?!) du journal de bord de son patron, visible depuis le site officiel du parti, a donnée sa démission, elle quitte le F.N. La première d'une longue liste ?

     

    Se différenciant de certains autres politiques inquiétés dans des affaires douteuses, Jean-Marie Le Pen a toujours clamé à qui voulait l'entendre que « le front national avance tête haute et mains propres... » Cà n'est peut-être plus aussi vrai qu'avant !

    La saga à-la-Dallas de la sulfureuse famille n'a pas fini de nous étonner et d'alimenter les langues les plus chargées. Attendons de voir ce que ces zozos nous réservent dans les prochains jours.

     

    Franck Schweitzer.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • le con de la semaine : JEAN ROUCAS

    Le ralliement de Jean Roucas au FN a surpris plus d'un, moi y compris. J'avais gardé en mémoire le Roucas humoriste, imitateur de talent, animateur télé/radio... véritable touche-à-tout et clairement situé à la gauche de l'échiquier politique. Mais ce n'est pas le fait qu'il ai viré sa cutille qui me choque le plus, à bien y réfléchir tout le monde a le droit de changer d'opinion politique, et ma tolérance et mon ouverture d'esprit peut comprendre qu'on veuille aller du côté des Le Pen, même si évidemment celà me fait mal aux tripes ; ce qui me choque ce sont les raisons obscures qui ont poussé Roucas à suivre cette voie. Je me souviens d'un reportage diffusé lors d'une séquence nostalgie de type "que sont-ils devenus ?" où Jean Roucas avait tout perdu, survécu à un cancer, et d'autres difficultées. Alors aujoud'hui ce qui me choque c'est que sa seule planche de salut ai été de rapprocher du Front National parce qu'il était en mal de médiatisation. Eh bien bonne nouvelle, ç'est réussi ! Là où il a dépassé les bornes c'est son message publié sur twitter où il compare François Hollande à Hitler ; trop c'est trop ! Plutôt que de partir dans les insultes et pour mieux illustrer mon propos, je vais utiliser les mêmes armes que ce qu'à été Jean Roucas, un auteur et un homme intelligent, provoc et attachant... Mais çà c'était avant !

     

     

    affiche-jpg-page-expo
     
    Franck Schweitzer
    Google Bookmarks

    votre commentaire