• DU SERIEUX DE FACEBOOK (?!)

     

    Ce type de publication irresponsable que l'on voit se développer de plus en plus sur facebook me fatigue et m'exaspère ; dernière en date un message d'une certaine Esther GUILLOT : l'alerte enlèvement d'une gamine de 3 ans près de St-Aubin par un homme en camion gris plaque immatriculée (le numéro de la plaque est donné) entre parenthèses est inscrit « source TFI » puis de finir avec « faites tourner ce messages à vos amis, sinon vous ne valez pas mieux que cet individu » et le pompon « ceci n'est pas une chaîne ».

     

    Analysons tout ceci au risque de passer pour un réactionnaire, mais déjà les poils se hérissent sur mes avant-bras à lire tant de conneries dans le même texte :

    - Je suis d'accord, il est toujours terrifiant d'entendre ce genre de nouvelle dans mes médias, et l'enlèvement d'enfants m'attriste profondément et me scandalise que l'on puisse ainsi s'en prendre lâchement à un petite être innocent ; seulement on ne mesure pas la gravité d'une nouvelle comme celle-ci à son degré de médiatisation, parce qu'il y a du pathos ok mais des millions d'autres petites filles de 3 ans se font malheureusement enlevés partout dans le monde à chaque seconde qui passe ;

    - Deuxième point, il existe peut-être des personnes informées qui travaillent au service journalistique de TFI mais annoncé comme çà entre parenthèses (source : TFI) çà reste tout de même très peu crédible ; personnellement j'ai mille fois plus confiance en la gendarmerie, la police, etc. TFI n'est et ne restera qu'un média parmi d'autres, ce n'est pas une institution jusqu'à nouvel ordre, c'est une chaine privée de télévision française, point !

    - Troisième chose, où est le sérieux de l'information ? Les réseaux sociaux se relayent maintenant pour faire et défaire la réputation ou les fait divers avec autant de dextérité qu'un pizzaiolo, l'époque dans laquelle on vit est devenue tellement anodine, qu'on peux à peu près tout dire, tout chasser d'un revers de la main... Allons, allons !!

    - Ensuite et j'aurais commencer par çà : Qui est cette Esther Guillot ? Elle fait quoi ? Elle vis où ?

    - Dernière chose, qu'on vienne m'expliquer ce chantage qui n'en est pas un tellement c'est absurde, qui consisterait à culpabiliser toutes celles et tout ceux (dont moi-même d'ailleurs qui ait un compte FB) qui ne ferait pas suivre ce message « parce qu'on ne vaudrait pas mieux que cet homme qui enlève des petites filles ????!!!!! » Non mais attends, on est où là ?

    - Ah oui j'oubliais, pour enfoncer le clou quant au supposé sérieux de l'annonce, on nous dit que « ceci n'est pas une chaîne, mais qu'on doit quand même la faire tourner à nos amis» !! L'annonce hein ! Pas la petite fille...

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    La France n'est toujours pas prête pour un vrai parti centriste ; c'est que je continue à déplorer en lisant l'article du Parisien du 27/12 dernier nommé « le casse-tête des alliances électorales » lorsque je vois que François Bayrou comme beaucoup d'autres malgré les belles promesses d'indépendance, sacrifie à la mode dès lors qu'un nouveau parti-frère, l'UDI se créé. Cette nouvelle alliance fera son petit bonhomme de chemin, très bien... mais sans moi ! J'ai renvoyé ma carte d'adhérent Modem ! Je ne veux pas d'alliance, je continue à croire de façon utopique sûrement qu'un jour viendra où les deux grands partis Droite et Gauche viendront demander conseil à un parti centriste (MoDem, Alternative ou autres...) et non plus l'inverse !

    S'il ne traverse plus le désert, François Bayrou continue pourtant à souffrir de l'image d'un homme politique qui pioche là où il veut, comme le vent tourne ; en cela il perd en crédibilité, son mouvement patauge et les chiffres des sondages sont là pour le prouver. C'est dire que le message humaniste et démocrate a du mal à se faire entendre car bon nombre de ces mêmes français veulent que François Bayrou aient un rôle dans la politique du pays. Il est déplorable que dans le même temps, le parti nauséabond de Marine Le Pen continue de progresser.

     

    Quant à moi, je reste fidèle à l'homme et à ses convictions, je pense que s'il avait pu faire autrement pour revenir sur le devant de la scène politique, il aurait choisi une autre alternative -pour le coup, sans jeu de mot- Sans doute qu'un jour prochain je reprendrai une carte dans un parti centriste autonome, indépendant et libre de toutes pressions externes. L'avenir me le dira, je ne dis jamais « fontaine... »

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    fausse joie et vraie colère

    Lu dans direct matin d'il y a 3 jours ; en Iran (grand pays démocratique :/) les réseaux sociaux ont étés accessibles durant une seule journée, le peuple croyant en un allègement de la censure s'en alla remercier le Président ! Fausse joie il s'agissait simplement d'une erreur technique, le régime sous-entend même que des sanctions seront prises dans le cas où certains « chanceux » eussent créé un profil ou poster un commentaire.

    Voilà ! Maintenant je souhaite de tout coeur que cet événement puisse créer pour le coup, une vague de frustration et de colère chez le peuple iranien, qu'elle laisse place ensuite à des protestations, des rebellions, des manifestations contre ce régime dictatorial, pourquoi pas un nouveau printemps arabe... Je déplore que çà puisse en venir aux armes quant à ce réveil des consciences à venir : dissidente mais nécessaire et salvatrice.

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    à François Hollande va-t'en-guerre je réponds :

    "l'art de la guerre, c'est de soumettre l'ennemi sans combat" SUN TSU

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Quand Marine tombe le masque !

    Interviewée sur France Inter fin juin, Marine Le Pen a montré son vrai visage, une fois n'est pas coutume, la face la plus radicale du programme du FN en répondant à l'interrogation d'un auditeur qui posait sa question en direct. Le blog Mediapart propose une réflexion somme toute logique et efficace de réalisme. Pour combattre le FN c'est précisément cela qu'il faut, car la voie de la dé-diabolisation étant largement engagée, ce qu'il faut ce sont des gens tels qu'Anne-Sophie Lapix et sa leçon d'économie, Nicolas Bedos et sa chronique assassine qui a laissée la Présidente bouche bée ou encore lorsque cette dernière a été mise à mal dans le Grand Journal tout en essayant de sauver la face.

    Franck Schweitzer

    Ce matin, sur France Inter, après 30 mns de dédiabolisation, à 2 mns de la fin, à cette question précise d'un auditeur étranger : "je travaille depuis 20 ans en France où j'ai cotisé et payé mes impôts, si mon entreprise ferme, que je suis licencié que ferez-vous de moi", Marine Le Pen tombe le masque. Après une tentative d'esquive, elle répond : vous aurez 6 mois de chômage pour retrouver du travail (car on n'est pas violent comme aux États Unis) puis, si vous ne pouvez pas subvenir à vos besoins vous serez expulsé. On ne peut plus clair, cet homme aura cotisé 20 ans pour le chômage pour se voir refuser toute indemnité au bout de 6 mois. Pire, pendant 20 ans il aura bien participé à l'économie de la France par son travail et ses impôts, pour être jeté hors du pays où il a sa vie, peut être son logement et toute sa famille. Pour tous droits : une condamnation à l'expulsion comme un délinquant. 

    C'est maintenant évident, si le FN gagne les élections, sous Marine le Pen, les droits de l'homme n'existeront plus, il n'existera que le droit du sang, au nom de la "préférence nationale", il ne restera qu'INHUMANITÉ. Cette barbarie ne se fera même pas au bénéfice des Français. Marine Le Pen prétend que ça sauvegardera l'emploi des "Français de souche". Au contraire, ça sera seulement des cadeaux aux employeurs, qui trouverons de bons esclaves, prêts à prendre n'importe quel emploi, à n'importe quel prix, pour ne pas être obligés de tout abandonner. Ca fera dégringoler les salaires de tous, y compris pour les "Français", et la concurence pour les emplois interdira toutes revendications sur les conditions de travail. 

    Résultats : esclavage assuré pour tous, fin de toute intégration possible, montée des antagonismes des 2 cotés. Nul ne peut savoir où le cercle vicieux, révolte violente puis en réponse de plus en plus de répression policière, finirait. » source : http://blogs.mediapart.fr/edition/pole-emploi-mon-amour

    Google Bookmarks

    votre commentaire