• Rebelle(s) numéro 1 la couv

    rebelle(s)
     
    Parmi les textes non retenus pour ce 1er numéro, un petit conte gentiment qualifié d'autiste... JL si tu me lis je t'en veux pas du tout !
     

    A l'apogée de l'hyper-consumérisme, être rebelle c'est se couper du monde

    par Franck Schweitzer

     

    Il était une fois dans un pays lointain, un jeune prince Rebelle qui vivait dans une somptueuse tour d'ivoire, en marge du monde réel. Malgré son titre, le jeune prince vivait simplement sans sujets à diriger, sans technologies et sans nourriture superflue, mais il s'en accommodait. Chaque pièce de son immense demeure brillaient tel un diamant quant au jardin, il était peuplé d'animaux fantastiques avec qui il conversait pendant des heures, d'une fontaine dont l'eau changeait d'arômes à chaque fois que le prince le désirait, d'une balançoire entièrement faite de bonbons... Pour rien au monde, le prince voudrait quitter ce paradis.

     

    Néanmoins, vu d'en bas, sa tour si belle et si lumineuse rendait jalouse et pleine de convoitises les semblables du prince qui désiraient profiter un peu aussi des richesses de ce dernier.

     

    Le prince rebelle n'avait que faire des nouveautés que lui procureraient le monde d'en bas, non pas par mépris ou par suffisance, mais simplement parce qu'il n'en voyait pas l'utilité. Il considérait que ses semblables s'agitant dans tout les sens, courraient après du vide à vouloir toujours plus haut, toujours plus loin... A quoi bon puisqu'il faut mourir !

     

    Un jour, on vint frapper à la tour d'ivoire, un semblable se présenta au jeune prince rebelle et réussit à le convaincre de le suivre dans le monde réel en lui promettant de veiller sur lui et qu'il retrouverait toujours le chemin de sa tour d'ivoire. Arrivés en bas, il lui fit découvrir des mondes tous différents les uns des autres, plus ou moins obscurs et d'autres semblables plus ou moins bienveillants.

     

    Mais le monde d'en bas ne plaisait que moyennement au jeune prince qui ne voyait de la part de ses semblables, cupidité, vantardise et superficialité. Il se rendait compte surtout qu'il perdait peu à peu de sa lumière, pire, que ses semblables la lui absorbait chaque heure qu'il passait en leur compagnie. Il décida avant qu'il ne soit trop tard qu'il était temps pour lui de s'en retourner à la tour d'ivoire. Le jeune prince demanda à son semblable visiteur de l'accompagner, il accepta.

     

    Tout deux marchèrent de longues heures à travers des champs et des montagnes, des villes et des forêts mais à l'horizon rien ne laissait supposer une tour d'ivoire. Le semblable visiteur était épuisé et semblait perdre tout espoir. Il observa alors le jeune prince qui lui au contraire ne semblait ni fatigué ni désespéré, il esquissait même un léger sourire.

     

    « Pourquoi souris-tu ? » Lui demanda le semblable-visiteur « Tout espoir est perdu, tu ne retrouveras plus jamais le chemin de ta tour d'ivoire »

    « Ça n'est pas grave » répondit le prince « je m'en recréerais une autre ».       FIN

    ----------------------------------------

    Plus proche de nous, être rebelle c'est aussi ne pas venir à un rendez-vous donné alors que tout le monde vous y attend ; ne pas s'en excuser ni se justifier ou encore rendre un haïku quand l'on vous demande un texte de 500 caractères minimum.

    Être rebelle c'est un peu de l'anti-conformisme ; se démarquer des autres, ne pas faire comme tout le monde ; seulement le danger c'est qu'à force, un rebelle additionné à un autre rebelle donnent une multitude, si bien qu'au final, 1+1+1+1 à l'infini égale Zéro. le rebelle s'annule dans la multitude ; les anti-conformistes supplantent ceux qu'ils combattaient jusqu’alors et finissent par devenir la norme. Comble de l'ironie vous ne trouvez pas ?

    ------------------------------------------

    EDIT -- Je n'ai participé qu'au 1er numéro, la ligne éditoriale et l'incompatibilité d'humeur m'ont fait quittés l'aventure -------------

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :