• Vers une fin programmée de la démocratie ?

     

     

     Jusqu'en 2011 où la décision sera visiblement irrévocable, d'ores et déjà la pub sur France télévisions n'est plus ! Autant dire les choses telles qu'elles sont et s'en faire une raison… Pour le moment on caresse le contribuable dans le sens du poil en n'émettant plus aucunes coupures publicitaires entre 20H et 06H, histoire de mieux faire passer la pilule, mais l'événement est historique et pas seulement du point de vue de la télévision publique française, mais aussi des mentalitées. Dès lors nous allons devoir subir (ou apprécier c'est selon) des bouleversements conséquents quand a la programmation avancée à 20h35 plutôt qu'à 20h50 afin d'avoir le loisir de se faire les 3 parties de soirées sans pratiquement dépasser 00h en ayant l'impression de se coucher plus tôt ! Ensuite la curiosité du télespectateur lambda influera irrémédiablement sur les chiffres d'audiences, si ce n'est que les premiers mois où la réforme sera activée. Enfin c'est comme si le télespectateur se voyait Co(u)pé de ses habitudes… Plus jamais on ne dira « je profite des pubs pour aller fumer ou uriner », plus jamais on ne vivra cet instant magique et frustrant à la fois, lorsque finit notre épisode préféré, de voir venir le jingle avec le logo de la chaîne et le mot « publicité » ; plus jamais… La fameuse coupure pub qui énervait encore certains d'entre nous parce que nous la considérions trop longue a été vaincue, c'est presque si on la regrettait dejà..

     

    Coupure oui ! ou plutôt rupture comme le voulait Nicolas Sarkozy. 1m68 de talents d'illusionniste et autant d'absurdité. Pourquoi seulement donner plus de pouvoir à la privatisation qu'elle n'en a déjà ? Le pouvoir pour le pouvoir : Et après ? il aurait été plus judicieux pour ne citer que cet exemple, de revoir à la baisse les émissions de real-tv qui ne font de toute évidence plus recette et redonner à la première chaîne les divertissements dont elle a besoin pour redorer son image et que le public demande.  Supprimer les réclames à la télé alors que les vraies questions qui intéressent le français moyen, demandent des solutions immédiates ; chômage, retraites, logements sociaux, éducation, prévention…

     

    Supprimer les réclames sur la télé publique c'est "le démentèlement de cette dernière" selon le PS et il n'a pas tord, puisque l'un des principes fondamentaux de tout démocratie qui se respecte aurait été de demander son avis au peuple français par voie de référendum seulement voilà, personne n'ayant vu la chose venir, les français aurait sans doute voté NON. Entre mouvements de grèves (tout juste sussuré par médias interposés, là encore on censure à tire-larigot) et flagorneries en tout genre (cf. Patrick de Carolis, Michel Drucker… lors d'interviews) ; la démocratie est en danger ! Il faut réagir car après la loi anti-tabac adopté aujourd'hui par les moeurs sur le principe de la santé publique et malgré quelques râles au commencement, nos libertées individuelles s'amenuisent mois après mois…

     

    màj au 29/11/10 (copié-collé du site Marianne2)

     Le Rapporteur public a demandé au Conseil d'Etat « d'annuler la décision » de suppression de la publicité, dénonçant « la piètre gestion d'un dossier sensible » et la « mauvaise gouvernance » des pouvoirs publics. Dès lors, il juge « imparable » la demande d'annulation de la décision supprimant la publicité sur les chaînes du groupe France Télévisions, à compter du 5 janvier 2009, entre 20 heures et 6 heures. Le Conseil d'Etat devrait rendre sa décision d'ici à trois semaines. Et si on imagine mal une telle réforme remise en cause, il n'en reste pas moins que les critiques formulées par le Rapporteur en disent long sur l'intenable médiocrité de la gouvernance Sarkozy.

     

    le discours coup de poing du sénateur Jack Ralite devant ses collègues lors de l'assemblée du 9 janvier 2009   http://www.youtube.com/watch?v=mQVk7hni7qI

     

     

    Franck SCHWEITZER.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :