•  

    Un soir de novembre 1983 le jeune Will Byers disparaît sans laisser de traces. Plusieurs personnages vont alors tenter de le retrouver. Parallèlement, la ville est le théâtre de phénomènes surnaturels qui ne semblent pas étrangères à la disparition de Will.

     

    J'avoue, que j'eus beaucoup de mal à accrocher lors des 5 premiers épisodes, (surtout si l'on voit Winona Ryder hurler et pleurnicher tout du long), j'ai même failli abandonner mais l'intrigue est finalement captivante, et amène au spectateur le temps de deviner ce qu'il se passe, car derrière un fait divers d'enlèvement d'enfant, se cache ce que certains appellent : Une théorie conspirationniste fomenté par une coalition des gouvernements américanos-russes, le tout sous couvert de méchantes bebêtes extraterrestres et d'un monde parrallèle dont à priori seuls une bande de gamins de 10 ans ont les codes. Loin de surfer sur la simple nostalgie du début des années 80, Stranger Things est soigneusement mis en scène, de l'intérieur d'une maison aux références diverses, en passant par la bande originale. Toute l'ambiance est sombre et malaisée et juste pour ça j'ai hâte de voir la suite.

     

    Genre science-fiction, drame ; 3 saisons / 25 épisodes (toujours en production) de 45 – 77min ; année 2016 ; pays d'origine USA ; avec Winona Ryder, David Harbour...

     

    --------------------

     

    La série suit la vie de deux frères et d'une sœur, Kevin (acteur trentenaire charismatique mais peu sûr de lui), Randall (père de famille et homme d'affaires accompli, à la recherche de ses racines) et Kate (complexée par ses problèmes de poids, rencontre un homme qui va peut-être changer sa vie) ainsi que de leurs parents, Jack et Rebecca Pearson. L'action se déroule de nos jours (fin des années 2010) et utilise des flashbacks pour montrer la famille à divers moments du passé.

     

    Ça se laisse regarder ; mais cette série pue le conformisme et les bons sentiments dans la pure tradition des séries tv d'une amérique traditionnelle, moralisatrice et judéo-chrétienne bien-pensante : la réussite sociale, la famille recomposée, les enfants bien propres sur eux et un plat de mac&cheese devant un match de soccer. Le plus insupportable reste la performance de Milo Ventimiglia dans son rôle de père et mari parfait, toujours plein d'entrain (dans le genre Yeepee qui m'aide à remettre de la buche dans la cheminée ?) : l'hétéro-blanc-américain-typique qui trouve les solutions aux problèmes de tout le monde. La vie suit son cours dans cette série avec ses aléas, ses bonnes et mauvaises nouvelles ; je continuerai à la regarder mais si elle disparaît des écrans, elle ne me manquera pas le moins du monde. Dans le même genre je revisionnerai pour la 10e fois « brothers and sisters »... beaucoup plus punchy !

     

    Genre comédie dramatique, familial ; 5 saisons / 74 épisodes (toujours en production) de 42min ; année 2016 ; pays d'origine USA ; avec Milo Ventimiglia, Mandy Moore...

     

    ---------------------

     

    Dynasty est le reboot de la série culte des années 80 mettant en scène la puissante famille Carrington dans sa quête de pouvoir opposée à la non moins riche famille Colby... A une nuance près, XXIe siècle oblige, c'est Fallon la fille du patriarche, qui mène la danse et que l'on suit dans sa quête d'absolu.

     

    Si vous faites l'erreur de visionner en parallèle le Dynastie vintage et cette version-ci, vous serez forcément déçus (Grant Show n'est pas convaincant à mon goût en patriarche sans scrupule -trop beau et trop bien conservé- les personnages d'Alexis et de Crystal n'ont pas le temps de rivaliser de toilettes hautes coutures ni de se battre avec des coussins, car chacune des actrices qui interprête l'un et l'autre rôle, est rapidement remplacée par la prod pour d'obscures raisons) ; sinon le rythme est soutenu, ça brille, ça clashe... un peu trop même, mais ça tient la route malgré les grosses ficelles qui pendent de partout mais apparemment ça aussi, c'est totalement voulu et assumé, donc je m'incline !

     

     

    Genre : soap ; 3 saisons / 64 épisodes (toujours en production) de 43min ; année 2017 ; pays d'origine USA ; avec Grant Show, Elisabeth Gillies, Alan Dale...

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Sam et Dean Winchester sont frères et sillonnent les États-Unis à bord d'une Chevrolet Impala, enquêtent sur des phénomènes paranormaux issus des mythes et légendes urbaines mais aussi des monstres tels que les fantômes, des démons…

     

    C'est sans doute l'une des séries que je vais regretter pendant longtemps avec Lost et Desperate Housewives (dans un tout autre genre évidemment). Je n'ai rien à critiquer, tout est bon dans Supernatural : les personnages secondaires et mêmes les personnages de passage sont très convaincants, le jeu d'acteurs est sensas ; les décors, les effets spéciaux ; le rapport fraternel viril -parfois ambigüe mais toujours drôle- qu'entretiennent les deux frangins est très juste. Quant au final (pour rappel, le tournage de la dernière saison s'était interrompu à 5 épisodes de la fin, à cause de la pandémie de covid) il est à la hauteur de ce que les fans, je pense, attendaient de leur série fétiche. En bonus, un épisode avec une fin alternative, histoire de régaler la fanzone qui aurait peut-être voulue que ça finisse autrement.

     

    Genre : horreur, fantastique, drame ; 15 saisons / 327 épisodes de 42 min ; année de diffusion 2005 à 2020 : pays d'origine USA ; avec Jared Padalecki, Jensen Ackles, Misha Collins...

     

    ----------------

     

    Lassé d'être le « Seigneur des Enfers », Lucifer Morningstar abandonne son royaume et arrive à Los Angeles où il est propriétaire d'une boîte de nuit appelée « Le Lux ». Son chemin croise celui d'une policière nommée Chloe Decker qui résiste à son don qui est de contraindre les gens à révéler leurs désirs les plus profonds...

     

    Ce que j'ai aimé dans cette série dès le départ c'est le nombre limité de personnages et leurs rôles bien définis. En apparence une jeune maman-flic qui bosse avec son ex et se voit attribuer les services d'un bellâtre bcbg à l'humour très cynique dont elle ignore tout de sa véritable identité. J'aurais pu arrêter de regarder cette série dont la trame très années 90 n'apporte rien de nouveau sous le soleil... de Satan (sic!) En apparence j'ai dit plus haut ; car au fil des saisons de nouveaux personnages viennent complexifier l'histoire et les relations, et la série offre quelques beaux moments d'effets spéciaux, de la baston d'anthologie et même pas mal de références mythologiques et théologiques (tout comme pour « supernatural » d'ailleurs). Chaque cliffhanger de fin de saison donne parfois dans le cliché mais je peux pas m'empêcher d'être excité à l'idée de voir la suite.

     

    Genre : fantastique, comédie policière ; 5 saisons / 75 épisodes (toujours en production) de 42 à 60min ; année 2016 ; pays d'origine USA ; avec Tom Ellis, Lauren German, Rachael Harris...

     

    ------------

     

    Cinq ans après les derniers évènements de Heroes, un attentat fait de nombreuses victimes à Odessa, au Texas. Quentin Frady, un théoricien, veut sauver sa sœur accusée de faire partie des terroristes. Pour cela, il mettra tout en œuvre pour retrouver la seule personne qui aura les réponses à toutes ses questions, Noah Bennet.

     

    Pour être tout à fait honnête je préfère de loin cette série à l'originale « heroes » car en 13 épisodes j'ai trouvé que l'intrigue se tenait du début à la fin, malgré les retours en arrière et en avant où l'on pourrait s'y perdre. Justement rythmé je le répète, un Noah Bennet gentil, surprenant dans le rôle du père à la recherche de sa fille. 13 épisodes qui m'ont même fait comprendre des histoires de la série originelle que j'avais lâché dès la saison 2 parce que trop complexe, trop de personnages, trop touffue. Ici j'ai aussi et surtout aimé la fin qui laisse supposer que ce n'est PAS... la fin, même si une reprise est probable, nous sommes en mars 2021 à l'heure où j'écris.. patience ! Peut-être qu'un jour qui sait ?

     

    Genre fantastique, drame ; 13 épisodes de 42 min ; année de diffusion 2015-2016 ; pays d'origine USA ; avec Jake Coleman, Kiki Sukezane, Rya Kihlstedt...

     

    -----------------

     

    Quentin Coldwater est un jeune adulte rêveur qui est depuis son enfance, attiré par la magie. Il se réfugie dans la lecture de son roman préféré Fillory, lorsqu'il est admis à Brakebills, une université protégée du reste du monde qui forme en secret de futurs magiciens, il va, avec l'aide de ses nouveaux amis Alice, Penny, Margo et Elliot, entrer dans une histoire qui le dépasse.

     

    J'ai un avis partagé sur cette série pour deux raisons ; le fait qu'il y ait autant d'allusions au sexe et aux revendications lgbt dans une série dite fantastique, m'a gâché le plaisir à presque tout les niveaux. Ajouté à cela le côté high school musical où les protagonistes chantent et dansent dès qu'ils le peuvent, au-delà du côté surfait, çà n'apporte rien à l'intrigue et au contraire donne à l'ensemble déjà très lisse, une trame dramatique pas crédible du tout ; deuxième chose : Du fait qu'ils soient tous magiciens, ils ne se soucient pas d'être blessés ou de mourir vu que leurs camarades trouvent toujours de quoi les ramener à la vie (sauf à la fin de la saison 4 pour un personnage) à coups de potions et autres charmes au vocabulaire alambiqué. J'aurais préféré voir l'histoire évoluer et « faire avec » les décès. Quelqu'un meurt, OK que fait-on et comment on avance ; mais non ! Pour toutes ces raisons, « the magicians » - qui, je le répète m'avait beaucoup plus dès le début - est déjà sorti de ma tête sitôt le 65e épisode terminé.

     

    Genre : quête d'aventures fantastiques, comédie ; 5 saisons / 65 épisodes de 42min ; année 2015 à 2020 ; pays d'origine USA ; avec Jason Ralph, Olivia T.Dudley, Hale Appelman...

     

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Galaxy Edge annulé ?

     

    Grosse déception, ou pas ? L'extension starwars prévue à Disneyland Paris serait annulée !!!!!!!  WTF ???

    L'argument le plus valable serait que « si c'est pour investir des millions dans un land qui possède une seule attraction et demi, une boutique et un restaurant : Quel est l'intérêt ? Le Star Tour déjà existant, pourrait se voir agrémenter de quelques ajouts décoratifs, comme autant de clins d'oeil à la saga, ce qui combleraient les fans les plus téméraires.

     

    Celui qui en parle le mieux c'est le youtubeur Wonderhook sur sa chaine, car cette folle rumeur est surtout apparue sur youtube et se développe de façon virale sans réellement de faits concrets ou mêmes officieux... Donc si jamais c'est une fake news, c'est lui qu'il faudra transformer en souris !

    Galaxy Edge annulé ?

    ICI

     

    Plus d'infos très vite !

    Franck SCHWEITZER

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • fête des morts au Mexique...

     

    « dia de muertos »

    se célèbre du 31 octobre au 2 novembre. c'est une forme particulière de fête des morts typique de la culture mexicaine actuelle, qui s'observe aussi dans le sud-ouest des États-Unis ;

    Elle se distingue du jour des morts de tradition catholique, par le caractère festif de certaines traditions et par la réalisation d'autels privés couverts d'offrandes, des fleurs et de la nourriture.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Faust

    Début du 16e siècle . François 1er triomphe en roi et Christophe Colomb découvre l'Amérique. Le monde des arts et des lettres jouit d'un second souffle : Tous les champs du possible s'offrent à l'homme, et pourtant...

     

    Un certain docteur Georgius Faustus, astrologue et médecin, tenté par les connaissances occultes et la magie. Il a étudié la philosophie la théologie mais aussi le droit, et malgré toute l'érudition, il éprouve une déception aux limites du savoir humain et envisage le suicide.

     

    Il signe un pacte avec Méphistophélès pour échapper à la condition humaine, jouira d'une toute-puissance surhumaine et tu verras tous ses désirs comblés.

     

     

    Au détour d'un amour rencontré, il tombera dans le piège d'aimer la vie la nature et la condition humaine, et c'est là que Mephisto viendra le chercher s'assurant que le pacte soit bien respecté.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • le fantôme

     

    A l'origine du terme de fantôme, il faut remonter au XIIIe siècle ; c'est l'esprit d'un défunt drapé d'un linceul blanc translucide. Etymologiquement c'est une apparition, une vision, et donc insaisissable. Symboliquement, un fantôme est une âme qui ne parvient pas à trouver le repos et hante le dernier lieu où elle a véçue.

     

    Au Moyen-Age, St-Augustin explique que les défunts apparraissent aux vivants grâce à la vision spirituelle permettant à l'âme de voir les images à travers les rêves. Cette définition est contredite à partir du XVIIe siècle avec l'arrivée du mot « spectre » (specere = voir, regarder). Le juriste Pierre Le Loyer considère le fantôme comme le fruit de l'imagination d'insensés et de mélancoliques qui se persuadent de ce qui n'est pas ; alors que le spectre est une substance sans corps qui se présente sensiblement aux hommes contre l'ordre de la nature et pour les effrayer.

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Je me suis toujours demandé ce qu'il y avait autour du mot désormais dans le dico, Malaisant, devenu mot-valise à la place de malsain. Objet de tout les fantasmes dés-orthographique d'une génération Z en perdition et qui s'accroche comme le morpion sur le poil du bien-parlé-français ;

    synonymes d'un ennui mortel !

     

    LUGUBRE = funeste, cafardeux, sombre, ténébreux, nostalgique, mélancolique

    MACABRE =  funèBRE, sinistre (!)

    GLAUQUE =  lugubre, sordide

    MORBIDE = maladif, malsain, gâté, dépravé

    SINISTRE = bizarre, affreux, maussade, inquiétant

     

    Chaque terme se renvoie la balle et est quasi-synonyme l'un de l'autre, à quelques rares exceptions près. Remarquons toutefois que ces 5 mots loin d'être uniquement rattaché à l'idée de la mort ou du deuil, se rapporte d'abord aux affres de l'être humain et des démons qui l'habite.

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • et la théorie du complot devint la norme ...?!

     

    J'ai choisi de parler de la théorie du complot, de ceux qui y croient dur comme fer et qui en relayent les supposées vérités ; les lignes qui suivent donnent dans l'objectivité la plus stricte, sans parti pris d'aucunes sortes, ni procès d'intention, ce serait peine perdu de toute manière. Voici la synthèse d'un article de presse et interview croisée de Sophie Mazet (prof d'anglais) ; Bruno Fey (journaliste indépendant) ; Mathieu Foulon (sociologue). ; Emmanuel Kreis (docteur de l'Ecole Pratique des hautes études).., article publié dans le magazine Society.

     

    Quelle définition ? La théorie du complot c'est un récit concurrent de la version officielle, considérée comme mensongère. Le conspirationnisme est lui, l'attitude qui consiste à attribuer abusivement l'origine d'un événement à un complot.

     

    Quel origine et dans quel but ? Les Illuminatis, - organisation secrète « officiellement » disparue dans les années 1790 - Ce sont ces grands familles qui gouverneraient le monde depuis plusieurs décennies (Rothschild, Onassis, Rockfeller...) garderaient le pouvoir selon un plan rondement mené, elles n'auraient de cesse depuis la nuits des temps de diviser pour mieux règner et maintenir les populations dans l'ignorance pour mieux les contrôler et les asservir. L'assassinat de Kennedy, le premier pas sur la lune, le 11 septembre 2001 et aujourdhui la crise sanitaire sont autant de sujets dont la version officielle discutée, revisitée, bafouée... ceci ne sont que quelques exemples parmi tant d'autres, ils sont légions. A quand le prochain ?

     

    Les gens qui croient à ces théories se sentent supérieurs aux autres, détenteurs d'un savoir secret inconnu des non-initiés. Ils ont l'impression d'avoir fait un travail d'esprit critique mais en réalité, qui repose sur une base fragile, car dès qu'il s'agit d'argumenter, il n'y a de place que pour le non-sens, la contradiction dans les termes, jusqu'au risible.

    C'est vrai que la théorie du complot a quelque chose de rassurant car elle explique le monde d'une certaine façon ; il est évidemment plus aisé de regarder une vidéo d'une heure trente d'Alain Soral sur youtube, que d'aller à la pêche aux infos dans des livres d'histoire, des biographies ou des journaux spécialisés. Il y a quelque chose de l'ordre de la paresse intellectuelle.

     

    Depuis l'avènement d'Internet, la théorie du complot est montée en puissance de façon incontrôlée. Le web est une caisse de résonance hallucinante à tout ces propos délirants. Les algorythmes sont contre nous ; lorsqu'on partage sur facebook du contenu anticonspirationniste, le réseau social vous suggère du contenu conspirationniste ! Certains médias sont responsables également ; on est désormais noyés dans un flot d'informations en continu et en direct (bfm tv, itélé...) la conséquence de cette hyper-information c'est qu'on ne va plus au fond des choses, c'est de l'information de l'ordre de l'inachevée, superficielle et parfois même inexacte. Résultat ? Certaines personnes viennent s'engouffrer dans la brèche.

     

    Pour conclure je dirais que le complotiste (ou la personne qui relaye ce genre de propos) n'est pas en paix avec lui-même ni avec les autres. Chaque parole, chaque événement devient suspect jusqu'à la paranoïa voire la folie. Le complotiste se coupe du monde, fait le vide dans son entourage, et sombre peut à peu vers une sorte de dépression dont il ne sortira jamais à moins d'un « électrochoc » !

     

    Comment lutter contre le conspirationnisme actuel et en règle général ?

    * Développer l'esprit critique, des méthologies généralistes et applicables à tout types de discours ;

    * Ne pas s'attaquer frontalement aux complotistes ;

    * Responsabiliser ceux qui profitent du conspirationnisme et leur faire prendre conscience qu'ils ont une responsabilité personnelle dans les propos qu'ils tiennent ;

    * Faire se rappeller d'une chose : Les vrais complots existent mais finissent toujours par être mis en lumière par la presse libre, les commissions d'enquête ; quant aux citoyens ils votent et expriment des changements.

     

    Ci-dessous un schéma illustrant la version officielle VS la théorie complotiste ; tel un exercice (non sans humour) utilisable à tout moment dès lors qu'une personne de votre entourage vous tient des propos abracadabrantesques sur un fait, un événement...

    et le complot devint la norme ...?! ou pas

     

    synthèse depuis un article du magazine © society #27

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Publicités ? vous êtes ciblés !

     

    J'ai lu un article fort intéressant dans le magazine que choisir, et j'ai choisi de le partager sur mon blog sous forme de synthèse, parce qu'il nous concerne toutes et tous, internautes que nous sommes et parce que ce sujet est intemporel, il mérite d'être connu au nom du droit à l'information du consommateur. Comment ça fonctionne, à quoi ça sert et comment s'en protéger ; je vous dit tout !

     

    Dis-moi comment tu surfes, je te dirais quelles publicités t'envoyer ! C'est un peu ça le truc ! Sur internet le moindre de nos faits et gestes est scruté et utilisé par les annonceurs pour améliorer l'efficacité de leur campagne publicitaire. Ces sociétés adresse une publicité adapté au profil de l'internaute, on appelle ça « ciblage comportemental »

    cerner le profil des internautes c'est le travail de Weborama ; cette société a passé un accord avec des milliers de sites internet. Chaque fois que l'internaute visite l'un de ses sites, s'installe sur son PC un fichier appelé « cookie » et qui note tout : les pages visitées, les mots-clés, les recherches... le cookie récolte des milliers d'informations sur le profil et une fois toutes ces données compilées, le processus déterminera quelle est la pub la plus susceptible de vous intéresser. Exemple : Vous comptez acheter un canapé pour votre salon, il vous suffit d'aller sur le site de conforama ou autre, et de filtrer parmi le modèle, la couleur qui vous plait le plus, si l'instant d'après vous regardez une série en streaming, dans un coin de votre écran s'affichera une publicité ciblée sur le modèle de canapé dont vous rêvez pour votre salon, arguments chocs à l'appui, du type « profitez de nos soldes blabla... »

     

    Les emails et les réseaux sociaux comme Facebook s'y mettent aussi ! Le simple fait d'écrire à votre correspondant tel ou tel mot dans votre courriel, vous êtes déjà enregistré dans la « Big Data » ; par exemple : « salut ça va ? Alors tu as finalement acheté ce canapé l'autre jour chez Conforama ? » Les mots « canapé » et « conforama » sont collectés et mis en lien avec vos recherches préalables pour encore cibler vos goûts.

     

    Cette façon de faire est contestable mais dites-vous que sans la publicité, la plupart des sites d'informations deviendraient payants et les blogs et forums fermeraient. Ceci dit les cookies s'interdisent de collecter la moindre information personnelle (identité, adresse ou téléphone...). La CNIL est néanmoins inquiète : La Commission pointait du doigt les risques de vol et de monétisation des profils d'internautes. Face à ces menaces, les professionnels des secteurs concernés (annonceurs, régies publicitaires...) se sont engagés dans une charte à ne plus exploiter les cookies au-delà de 60 jours, et à limiter l'exposition d'une pub à un internaute.

     

    COMMENT SE PROTEGER

     

    REGLE #1 > MAITRISER LA DIFFUSION DE SES DONNEES PRIVEES

    jeu-concours, sondage, activités ludiques... L'on vous demandera neuf fois sur dix vos noms, téléphone, coordonnées... Se demander toujours à quoi ces informations vont servir, et à qui, et pourquoi ; et surtout est-ce-que ces sondages et concours sont vraiment indispensables à votre vie de tout les jours ?

     

    REGLE #2 > ACTIVEZ LA NAVIGATION PRIVEE, les sites visités ne laissent aucunes traces dans l'historique mais attention, une fois la/les page/s fermée/s vous ne le retrouverez plus !

     

    REGLE #3 > POUR LES UTILISATEURS FACEBOOK, BIEN PARAMETRER VOTRE PROFIL. Pour empêcher le réseau social d'utiliser vos informations perso dans un but de démarchage, cliquez sur 'paramètres du compte', puis 'publicités'. Lorsque vous publiez une photo ou autre, vous pouvez décider à qui vous destinez l'information 'montrer à tout le monde, amis, amis sauf... '

     

    REGLE #4 > SUPPRIMER LES COOKIES selon le navigateur utilisé (chrome, internet explorer : outils / paramètres > options internet > historique de navigation > supprimer les cookies

     

     

    © que choisir #492, mai 2011... rien n'a vraiment changé en 2021, au contraire !

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire