• YA DU TRAFFIC

     

    J'écoute la radio on nous dit toujours la même chose ;

    Les parisiens prennent leur véhicule pour quitter la Capitale pour le week-end prolongé de la Toussaint, de Pâques, de la Pentecôte... Jamais on nous dit que les provinciaux quittent leur villégiature pour venir respirer le bon air parisien. France Info toujours "le traffic est ralenti sur l'A-bidule-muche, bison pas fut-fut déconseille de prendre la route entre 8h et 23h" Déjà un bison qui parle je me méfierai mais s'il me dit en plus ce que je dois faire, je n'ai qu'un mot à dire : la vache !

    Plus sérieusement, ce qui m'insupporte c'est cette posture du parisien fier de dire à qui veut bien l'entendre : "tu pars ce week-end ?" Comme si c'était une obligation morale dès que le calendrier le permet, de quitter Paris pour aller en province, alors que déjà le reste de l'année, la province... Pardon la cambrousse, fait l'objet de tout le mépris qu'on imagine ; le parisien se gargarise de son petit pouvoir, sa situation financière qui fait que...

    Premièrement je ne suis pas certain qu'il passera un week-end de rêve ; entre les intempéries forts probables, les enfants surexcités à surveiller, le chien qui vomit dans la bagnole, les heures passées sur les autoroutes de France en plein après-midi sous une chaleur étouffante et la lassitude des gosses à l'arrière, toujours "c'est quand qu'on arrive chez tatiiiiiiiiii ?" et j'en passe. Evidemment ces points négatifs le parisien ne les évoquera jamais !

    Ensuite, le parisien devrait vraiment changer de mentalité, être moins dans l'apparence et la posture, reconnaître qu'il est certes parfois privilégié mais que d'autres de ses semblables le sont beaucoup moins, surtout ceux qui ne partent pas en week-end parce qu'ils ne le peuvent pas, le parisien devrait faire preuve d'humilité, arrêter de fanfaronner "je suis le plus fort, le plus beau, le plus ceci, le plus cela..." parce que le parisien fait moins le malin lorsqu'il est victime de fanatisme islamique ; on en l'entend plus là ! Il la ramène moins hein ? Bien sûr !

    Alors quitte à faire de la politique de bas étage, je propose au parisien de laisser la voiture au garage et de prendre les transports en communs (encore ? oui je sais) pour aller à la cambrousse, car je ne suis pas sûr que son billet vaille plus cher que l'essence et péages dépensés. Maintenant que la loi Macron fonctionne si bien ; pourquoi ne pas tenter l'expérience du bus low-cost ?!

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Château de Maisons-Laffitte

    Château de Maisons-Laffitte

    INFOS SUR LE SITE OFFICIEL >>> maisonslaffitte.net/

    2 avenue Carnot, 78600 Maisons-Laffitte

    Château de Maisons-Laffitte

    Château de Maisons-Laffitte

    Château de Maisons-Laffitte

    Château de Maisons-Laffitte

    Château de Maisons-Laffitte

    Château de Maisons-Laffitte

    Château de Maisons-Laffitte

    Château de Maisons-Laffitte

     

    Château de Maisons-Laffitte

    Château de Maisons-Laffitte

    Château de Maisons-Laffitte

    clichés par Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Musée de l'Homme

    Musée de l'Homme

    Musée de l'Homme

    Musée de l'Homme

    Musée de l'Homme

    Franck Schweitzer

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Je continue de poster d'anciennes photos de mes visites d'expos, etc. Ici ce sera consacré à la 

    Cité de l'Architecture et du Patrimoine. 1 Place du Trocadéro et du 11 novembre, 75116 Paris

    ci-dessous, l'exposition permanante à l'année

    Musée de l'Architecture

    Musée de l'Architecture

    Musée de l'Architecture

    Musée de l'Architecture

    Musée de l'Architecture

    Musée de l'Architecture

    Musée de l'Architecture

    Musée de l'Architecture

    Musée de l'Architecture

    ... J'en ai fais quelques autres , mais je vais m'arrêter là !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Parc des Batignolles

     Le parc Clichy-Batignolles - Martin Luther King, est un espace vert public de 6,5 hectares depuis avril 2014, en cours d'aménagement (10 hectares à terme) à Paris dans le quartier des Batignolles (17e arrondissement), non loin du square des Batignolles. Conçu pour s'intégrer au plus près dans la ville, le parc doit s'étirer au plus près des nouveaux bâtiments : « à la conquête des moindres parcelles disponibles, au plus près des immeubles. La végétation s'étirera jusque dans les rues alentours ». Situé sur le terrain de l'ancienne halle à marchandises de l’ex-gare des Batignolles. En témoignage de cet héritage ferroviaire, les allées du parc reprennent à de nombreux endroits les anciennes voies ferrées. À terme le parc sera découpé en trois thèmes : les saisons, le sport et l'eau. Il comprend déjà un espace de 2 900 m2 permettant le recyclage de l'eau de pluie et de l'eau de la Seine, (…) 390 m2 pour la pratique du basket-ball ainsi que de nombreux bancs et transats en bois pour les promeneurs.

     

    2007 : Ouverture de la 1ère partie du parc le long de la rue Cardinet avec de 4,3 hectares de superficie.

    Fin 2012, une passerelle permet de franchir les voies de la petite ceinture, un restaurant en concession sera installé et une grande pelouse offerte à la détente des riverains verra le jour. Dans le cadre du réaménagement du quartier, et de façon relativement inédite, c'est la révision de l'organisation du parc qui précède la construction des bâtiments alentour.

    Avril 2014 : Ouverture de la 2e partie du parc atteingnant 6,5 ha.

    En 2017, la dernière phase permettra au parc d'atteindre 10 ha. Cette phase du projet consistera elle en « une grande promenade en surélévation », mais doit attendre la fin des premiers travaux, ainsi que l'installation de la future station de métro Pont Cardinet. Le parc sera alors le 8e parc de Paris en termes de superficie.

    (c) wikipedia

    Parc des Batignolles

    Parc des Batignolles

    Parc des Batignolles

    Parc des Batignolles

    Parc des Batignolles

    Parc des Batignolles

    Franck Schweitzer

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • restaurant africain (93)

    Une fois n'est pas coutume, je fais de la pub pour un resto que j'ai découvert en région parisienne, et que j'adore mais alors... de ouf ! LOL

    CHEZ LALABOU propose des plats traditionnels de la gastronomie africaine centrale. Vous pouvez y déguster du lundi au samedi les traditionnels Mafé, Yassa, Thieb à 7€ mais aussi des grillades (de 2 à 12€) de poulet, caille, pintade, mouton... accompagné d'un délicieux riz blanc qui ne colle pas (!!) pour les gourmands il y a les délicieux Alokos (banane plantin servies chaudes en rondelles), mais on y trouve aussi salade ou frites pour les petites faims.

     

    Chaque jour à son plat... du jour (entre 7 et 10€) : par exemple le Mercredi c'est saka-saka ; le vendredi c'est couscous africain ou Bassi, etc.

     

    Depuis peu, le restaurant propose des crèpes sucrées et salées (froment et sarrasin de 1 à 8€) et là encore, la liste des produits est impressionnante : fromage, œuf, merguez, thon, pommes de terre, saumon, mozza...

    Enfin pour les gros mangeurs, s'il vous reste encore de la place (car les portions sont très -trop- généreuses!!) vous pourrez découvrir les desserts à la carte : tarte daim, degue...

     

    L'accueil est très chaleureux (au bout de 4 fois, la serveuse m'a tutoyé!) mais le service un peu lent -et long- (le temps est aussi un ingrédient n'est-ce-pas?). Courrez-y vite, ils sont rapidement débordés : Arrivez de préférence entre 12h et 12h30 pour être sûr d'être servi à table et dans les temps ! La salle est spacieuse, c'est beau, c'est propre et c'est bon ! Que demander de plus ? Petite précision : Toutes les viandes sont hallal.

    restaurant africain (93)

    restaurant africain CHEZ LALABOU 49 rue du pré saint-gervais à Pantin.

    Métro HOCHE Ligne 5

    Franck Schweitzer 

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • ...jusqu'au 02 novembre ! Hier j'y étais, mais alors juste pour prendre quelques clichés, et accessoirement faire une ou deux attractions que je n'avais plus faites depuis longtemps. Point négatif, certaines grosses attractions étaient fermées pour travaux telles que le Indiana Jones & Temple du péril ; Star Tour (voir rubrique relative à starwars) ; Big Mountain ; Labyrinthe d'Alice notamment Par contre le tarif adulte lui, n'a pas baissé 75€ !! Un geste commercial aurait été le bienvenue mais non. Je me suis donc consolé en me baladant ici et là pour découvrir les décorations d'Halloween (présentes principalement sur Main Street, Fantasyland et Frontierland) ; petite précision, mis à part que l'attraction en elle-même se suffit à l'esprit d'Halloween, aucune déco supplémentaires n'a été mise en place autour du Fantom Manor, ni à l'intérieur de celui-ci ! Aaah oui, grosse déception en voulant aller jeter un oeil au cimetière, fermé lui aussi pour travaux de rénovations ! Décidément !

    Assez de bavardages, direction le pays des rêves :

     

    C'est Halloween à Disneyland

    C'est Halloween à Disneyland

    C'est Halloween à Disneyland

    C'est Halloween à Disneyland

    C'est Halloween à Disneyland

    C'est Halloween à Disneyland

    C'est Halloween à Disneyland

    C'est Halloween à Disneyland

     

    C'est Halloween à Disneyland

    C'est Halloween à Disneyland

    C'est Halloween à Disneyland

    C'est Halloween à Disneyland

     Franck Schweitzer / photos personnelles (c) droits réservés DISNEY

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Défense-quartier
     

    L'Arena est le projet pharamineux d'Ile-de-France. A la fois salle de spectacle et stade prévu pour le racing-metro-92 (pour exemple 32 000 personnes pourront assister ) un match de rugby). Le chantier a débuté en décembre 2013 en lieu et place de l'ancien stade des Bouvets à Nanterre. La livraison est prévue en décembre 2016. Ont collaborés au projet : le groupe Vinci et l'architecte de Portzampar notamment.

    Jack Lorenzetti, le président du racing métro dans une interview a déclaré que les locaux pourront accueillir une partie du personnel du Conseil Général : 31 000 m2 et 1800 postes de travail répartis sur 8 étages. Les jardins de l'arche est prévu sur 8ha ; une Université et ses 300 chambres d'étudiants, un centre de fitness avec piscine, un hôtel de 170 chambres et enfin un espace public sous maîtrise d'ouvrage de l'Epadesa. Viendra faire le lien jusqu'à la Défense, une promenade de 600m de long sur 40 de large. [source © magazine HDS n°38 nov déc 2014]

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • le Jardin/Musée Albert KAHN est un véritable petit paradis sur terre 5min à l'ouest de Paris, dans le département des Haut-de-Seine !

    10/14 RUE DU PORT  92100 BOULOGNE BILANCOURT.

    -- Métro ligne 10 Boulogne/Pont de St-Cloud --

    superficie totale avec le musée, la maison et la parcelle : 3,9ha (jardin seul 3,1ha)

    forêt -recrée- de 3000m2

    nombre de jardins de scène (français, anglais, japonais...) : 8

    nombre de visiteurs par an : 100 000

     

    En 1893, Albert Kahn loue une maison à Boulogne-sur-Seine. Devenu propriétaire il débute la constitution de ses jardins, qu’il achète parcelle après parcelle. Les travaux durent jusqu'en 1920. A cette même époque il créé de nombreuses institutions destinées à favoriser la compréhension entre les peuples et la coopération internationale, obtient une Chaire de géographie humaine à la Sorbonne. Entre 1886 et 1912, il effectue entre-autres, un tour du monde.

    En 1932, la banque déclare faillite, les biens d’Albert Kahn sont peu à peu saisis et vendus aux enchères en 1933 et 1934. Une partie de la propriété est achetée par le département de la Seine. Kahn conserve l’usage de sa maison de Boulogne.

    En 1937, les jardins sont ouverts au public.

    En 1990, le jardin japonais moderne est créé/

    La tempête de 1999 ayant fait énormément de dégâts, plus de 300 arbres à terre, Michel Farris chef jardinier et responsable des jardins de collections et dix autres professionnels recréent le plus fidèlement possible les essences identiques pour chaque arbres tombés ! Au total, les jardins sont composés de 300 essences différentes.

    2000 : Labellisation EVE qui garantit un entretien biologique des lieux.

    2015 : Divers chantiers mis en place : Restructuration du musée ; parcours de visite permanant ; rénovation des maisons japonaises.

     

    a
     
    b
     
    c
     
    d
     
    e
     
    f
     
    g
     
    h
     
     

    Né Abraham Kahn le 3 mars 1860 à Marmoutier dans le Bas-Rhin. Sa famille est relativement aisée. Albert est l’aîné de quatre enfants, Il n’a que 10 ans quand sa mère décède. Le traité de Francfort de 1871 contraint à une partie de la famille Kahn qui choisit de rester française, à quitter leur village en 1872 pour s’installer dans la Meuse.

    À son arrivée à Paris à l’âge de 16 ans, Kahn débute sa carrière à la banque des frères Goudchaux,

    Reprise d'études et rencontre avec Henri Bergson

    Bac de lettres (1882) et de sciences (1883) ; licence de droit (1885).

    Entre 1889 et 1893, il bâtit une fortune en spéculant sur les mines d’or et de diamants d’Afrique du Sud. Albert Kahn devient associé principal.

    En 1898, Albert Kahn fonde sa propre banque d’affaires.

    A partir de 1914, diverses créations sont mises en place : Le Comité du Secours national ; un laboratoire de Biologie pour perfectionner la microcinématographie, un centre de médecine préventive pour les étudiants...

    Le Krach boursier de 1929 porte un coup fatal à la fortune du banquier âgé alors de 69 ans. La banque Kahn enregistre un premier déficit à la fin de 1930. Pour réinjecter de l’argent, Albert Kahn hypothèque entre fin 1930 et 1932, les propriétés de Boulogne et du Cap Martin : il est acculé. Ces créanciers l'assignent en justice.

    Mi-novembre 1940, Albert Kahn meurt dans sa maison, à l’âge de 80 ans.

    ---------------------------------------------------------

     

    Sources :

    photos personnelles © tout droits réservés

    informations chiffrées © hds mag juillet/aout 2015

    extraits copiés-collés depuis le site officiel © albert-kahn.haut-de-seine.net

     

    Franck Schweitzer

    article créé le 12 juillet 2015 ; mise à jour le 05 août 2015

    Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Navigo unique ; on y vient !

    navigo unique

    Google Bookmarks

    votre commentaire