• êtes-vous phobiques ?

     

    Disproportionnée par rapport à la réalité, la phobie est une peur irrationnelle, déclenchée par anticipation de la confrontation à un objet ou à une situation spécifique. Environ 15% des français sont phobiques, ces peurs sont classées en trois catégories : 7% pour les phobies simples (peur des animaux, insectes, de l'orage...) ; 4% de phobies complexes (agoraphobie, claustrophobie...) et 4% de phobies sociales.

    Pour rappel, ces peurs apparaissent à chaque fois comme des craintes, certaines deviennent excessives, irrationnelles puis chroniques. Parmi les plus anciennes peurs, les éléments naturels (le feu, l'eau..), corporelles (vomi, sang) jusqu'au plus récentes phobies sociales allant du commun à l'abscons : La phobie des bruits de bouche par exemple, relève davantage de l'anxiété obsessionnelle qu'à une véritable phobie. C'est une forme de rejet social, comme « je » ne contrôle pas mon territoire, l'autre me dérange.

     

    Une phobie peut s'imposer à n'importe quel moment de la vie de tout le monde. Les femmes seraient plus fréquemment touchés par ce phénomène que les hommes ; différents facteurs en sont responsables (hormonales, socio-culturels, familiale...). Stéphane Rusinek, Président de l'association des thérapies comportementales et cognitives dit la chose suivante « le fait que quelqu'un éduque son enfant dans la crainte d'un objet, peut amener l'enfant à devenir phobique. Ce dernier est naturellement enclin à avoir peur... le vrai marqueur d'une phobie est physiologique, comme le cœur qui s'accélère, des difficultées à respirer... La phobie se chronicise et empire lorsque la personne s'habitue à vivre le moins possible en présence de l'objet phobogène. A terme, ces personnes montrent des réactions proche de l'attaque de panique, même si l'objet de leur peur est absent. »

     

    Des études en neurologie montrent qu'un dérèglement du fonctionnement des amydales qui surréagissent avec une activité intense, est responsable d'une crise phobique. Cependant ce trouble complexe guérit plutôt bien. La TCC (thérapie cognitive comportementale) montre une efficacité dans 75% des cas et quelque soit la peur. Le patient doit pour cela s'impliquer totalement dans le processus de guérison et la dernière étape étant de se confronter littéralement à l'objet de sa peur. Tout les spécialistes s'accordent à dire qu'il n'y a que la confrontation du sujet à la situation phobogène qui peut le guérir ; par exemple l'arachnophobe devra prendre une mygale au creux de ses mains... Impensable pour moi... jusqu'à aujourdhui !

     

    Allez on joue ? Réfléchissez sans vous servir d'Internet dans un premier temps, de quelle phobie il s'agit parmi les 4 propositions ci-dessous :

     

    Machairophobie

    Nomophobie

    Nosophobie

    Ophidiophobie

     

    résumé depuis un article de presse © le figaro santé #3 / 1er trimestre 2015

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • en cette fin janvier 2021, j'ai fais le tri dans les différentes rubriques constituées "METZ" et les articles qui y sont postés.

    En conséquence d'une réorganisation complète, certains sujets n'étaient plus à leur place ; c'est chose faite désormais.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    J'ai acheté il y a peu, un short de sport sur internet. N'ayant pas eu la marchandise désirée j'ai voulu me la faire échanger, Amazon a préféré me rembourser, soit ! Je laisse par la suite un commentaire sur leur site (encadré bleu) depuis mon compte client, et voici leur réponse >>>>

    pas-touche à ma zone sensible !

    Visiblement mon commentaire dérange ou est censuré, et Amazon ne le publiera pas sur son site ! Pourtant si vous lisez bien, à aucun moment je n'ai enfreint le règlement intérieur qu'ils ont la gentillesse de me rappeler en plus. Alors quel est le souci ? Amazon est sans doute frileux à l'idée de devoir rendre des comptes, reconnaître ses erreurs, pire : Reconnaitre qu'ils se jouent de leurs clients sur certaines marchandises... je suis désolé mais si le stock fait défaut, je préfère qu'on me le dise, auquel cas j'aurais commandé un autre article, plutôt que de m'envoyer du taille enfant ! Franchement qu'est-ce-que c'est que ces manières !!??

     

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Au-delà des batailles et de l'annexion, L'histoire de Metz passe aussi par l'érection de statues d'hommes célèbres ayant vécu ou ayant oeuvré pour la Capitale de la Lorraine. Voici un échantillon de ces géants de pierre...

     

    Les Statues

    Les Statues

    Les Statues

    Les Statues

    Les Statues

    Les Statues

    Les Statues

    Les Statues

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Disneyland, caméra au poing !

     

    Un petit tour d'une heure à Disneyland Paris, en caméra subjective, çà vous tente ? Sans commentaires ni interruption ....  Merci à (c) DLPWelcome pour cette superbe vidéo (le soleil en plus !)

     

    C'est ICI  que ça se passe !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • CPM, agenda 2021

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • 2021

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • LE CABARET DU NEANT

    « Le cabaret du néant » fut un cabaret situé à Montmartre et fondé en 1892. Il a été l'un des premiers pionniers du restaurant à thème moderne et a traité de divers aspects de la mort, de la magie et de l'illusion toujours autour de sujets morbides. Avec le « Cabaret de L'Enfer » et « le Cabaret du Ciel », il faisait partie d'un trio de restaurants à thème établis à peu près à la même époque dans le quartier mythique du nord de la Capitale.

    Dans les années 1890, suite au décès d'un habitant du quartier, le cabaret est rebaptisé «Cabaret du Néant» car on pensait que «Néant» faisait moins peur aux riverains. Le cabaret a finalement été déplacé au numéro 34, Boulevard de Clichy. À cette adresse, il était répertorié sous la catégorie "Cabarets Artistiques".

     

    Une fois à l'intérieur, le visiteur est conduit par un moine dans une salle sombre, où les serveurs étaient habillés en croque-mort. Le client est ensuite conduit dans une autre pièce où il est invité à participer à un tour de magie, en entrant dans un cercueil. Enveloppé dans un linceul, il est transformé en squelette, puis reprend sa forme humaine. Dans la "Salle d'Intoxication", les lustres sont faits d'os humains, on buvaient des boissons alcoolisées servies dans des tasses en forme de crânes assis autour d'une table en forme de cercueil. Des tours de magie ont été exécutés dans lesquels les clients semblaient disparaître, et tout au long de la soirée des fantômes erraient dans les lieux et effrayaient les clients.

     

    Aujourd'hui sis un Monoprix ! On change d'ambiance et d'univers c'est certain !

     

    --------------------

    texte repris depuis Internet, et reformulé

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • BABEL

    BABEL

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire