• Gros retard sur la Ligne 14

     

    Au grand dam de beaucoup, un gros retard de 2 ans a lieu dans le calendrier des travaux ; au lieu de 2017 les nouvelles stations Pont-Cardinet, Porte de Clichy... n'ouvriront qu'en 2019 ! La priorité numéro 1 de ce prolongement est la désaturation et le désengorgement de la ligne 13. Le maire UMP du 17e arr. Brigitte Kuster a lancé une pétition en ligne sur www.mairie17.paris.fr/ ; plus de 1800 personnes ont déjà signés. Béatrice propose que l'Etat, la RATP, le STIF et les locaux impliqués se réunissent pour étudier toutes les options, elle demande notamment que soit envisagé un phasage permettant l'ouverture du tronçon Gare St-Lazare / Porte de Clichy en 2017.

     

    * La ligne 14 aujourd'hui en gros dessert comme principales stations :

    Pyramides : Jardin du Carroussel, Comédie Française, Banque de France...

    Châtelet : forum des Halles, Centre Beaubourg-Pompidou, Tour St-Jacques...

    Bercy : Bercy Arena, Bibliothèque François Mitterrand, Ministère de l'Economie et des Finances...

     

    Les conséquences de ce retard ? Outre les 3 500 nouveaux logements et les 140 000 m2 de locaux ; la TGI et la DGPN s'y installera en 2017. La TGI attirera à lui seul plus 9 000 visiteurs par jour ; la desserte en transports en commun est donc primordial pour le secteur. Brigitte Kuster préconise dans le calendrier initial le phasage du chantier (la réalisation du tronçon parisien.)

     

    Informations recueillies par Franck Schweitzer.

    © parisdixsept © anousparis

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • viewmultimediadocument

     

    Parmi les travaux prévus par la R.A.T.P, la ligne 14 du métro reliant Olympiades à St-Lazare va se voir prolongé jusqu’à Mairie de St-Ouen, dont la correspondance existe déjà via la ligne 13.

    Les travaux ont officiellement débutés le 11 juin dernier, le but est de désaturer cette ligne 13 avec quatres nouvelles stations desservies par la ligne 14 (pont Cardinet, porte de Clichy, Clichy-St-Ouen et mairie de St-Ouen). En termes de performance, il y aura un train toutes les 85 secondes. La vitesse sera de 40 km/h contre 25 pour un métro classique. Ces travaux auront approximativement une durée de trois ans, comptons en gros fin 2017/début 2018. Le coût quant à lui est estimé à 1.38 milliards d’€

    ligne14
     
    ligne 14.0
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Campagne publicitaire de sensibilisation

    Vous allez me dire "encore un sujet sur la ratp" oui sauf que là je ne râle pas bien au contraire, ils viennent de lancer une campagne de promo afin de lutter contre les incivilités dans le métro et rer... Vachement bien pensé et çà marche ! Les stats sont là pour le dire. Les incivilités ont déjà baissé parait-il

     

    ratp
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    supp

    R.A.T.P. ... encore des ratés !

    Une scène de vie comme tant d’autres mais qui mérite de s’y attarder le temps d’un billet d’humeur ; un très bel exemple de solidarité presqu’inconsciente de la part des usagers de la RATP car personne dans le train ne se connaît et pourtant alchimie il y a, car tout le monde a eu la même réaction ; l’autre midi, tous -dont moi- sommes descendus à La Défense alors que le terminus est à St-Lazare. D’abord en arrivant à la gare de départ, le train à l’horaire habituelle est supprimé, le prochain n’étant pas avant la prochaine demi-heure, ensuite le suivant est en retard mais arrivé à mi-parcours, il ne repart même pas, le message vocal du conducteur prévient « d’une régulation du traffic » Bref ! L’attitude saine des parisiens atteste le ras le bol général vis-à-vis des trains d’IDF et du RER ; un ras le bol qui devrait pourtant donner un signal fort au Ministère des Transports entres-autres, mais comment réagit-on en amont ?

     

                Concrètement, il y a zéro communication en ce qui concerne les questions que peuvent avoir les usagers qui je le rappelle, payent un abonnement mensuel ou annuel souvent onéreux. Par exemple un abonnement sur les zones 1 à 3 est aux environs de 82€/mois. Le guichet de la gare a son rideau baissé, personne pour nous répondre ou alors si l’on nous répond, c’est pour se renvoyer la balle d’une gare à l’autre, etc.

     

    Tout ce petit monde prend son mal en patience jusqu’au jour où…

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • LE ZOO DE VINCENNES vient de réouvrir ses portes ; l'évènement est de taille, la presse parisienne et francilienne n'arrête pas d'en parler matin, midi et soir. La question que je me pose c'est de savoir qui de l'homme ou de l'animal vient voir l'autre évoluer dans son milieu naturel ??...

     

    47-insolite-30

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • UN METRO DE NUIT ??

     

    Les thèmes défendus par tout les candidats à la mairie de Paris devraient êtres divers et variés mais ce n'est pas le cas ; tous d'un seul homme s'attaquent au projet d'un métro de nuit. Tous se définissent comme étant meilleurs que leurs adversaires pour réussir au mieux ce tour de force, tous enfin, sont d'accord pour reconnaître que ce projet a un coût et que celui-ci est cher, très cher ! Là où il y a différence entre la gauche, la droite, les verts... C'est que l'un et l'autre ont des formules magiques pour faire baisser la dépense. On le sait que çà coûtera très cher et que c'est toujours les mêmes qui trinqueront... Nous, cons-d'tribuables ! Alors pourquoi jouer sur les maux ? Il s'agit bien évidemment d'une bataille d'ego et de savoir de qui ou de qui aura sa place au chaud sur un siège douillet de velours à l'hôtel de ville. L'idée principale dans tout çà est de savoir lequel d'entre-eux est le plus à même de faire « popu » Bizarre de se battre comme des chiffonniers pour un métro d'aucuns n'y a sûrement jamais mis les pieds j'entends, au jour le jour et aux heures d'affluence, bien sûr !

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • 22

     

    Des saltimbanques dans le métro

    Il est des anecdotes de la vie des grandes métropôles qui deviennent routinières ; Paris n'échappe pas à la règle. Tout les jours, le métro, le RER ou le transilien offrent le même type de spectacle désuet, pathétiquement drôle et effroyablement dur de précarité mais que pourtant, s'il venait à manquer, créerait un vide. Qui sont-ils ?

     

    Cette petite dame asiatique sans âge, qui offre toutes les facettes d'une poupée-automate, frêle et si petite petite qui chante et qui salue dans une langue qu'elle seule comprend, elle répète inlassablement son texte et pousse la chansonnette d'une voix aigüe et puissante, criarde, presque l'insupportable musique d'une corde de violon qu'on torture ;

     

    Une roumaine qui massacre les amants de St-Jean dans un français à couper au couteau, une rythmique non respectée, une mélodie tripatouillée à sa sauce et ce letmotiv si présent dans mon esprit que je peux presque l'imiter « sane-jean au miouzette ».../... « serrés dans les blas audacio » et j'en passe ;

     

    Un violon tzigane et sa ptite gueule de titi parigot avec bérêt et bouche souriante édentée, grimaçant à des clowneries qui ne font rire que lui, il ne voit plus l'indifférence générale dans lequel il noie son manège ; moi oui, je le voit et quand je le regarde, je devine une petite étincelle dans ses yeux, comme s'il était venu jouer pour moi, rien que pour moi, avec bien sûr à la fin de sa prestation, l'idée d'avoir une petite pièce mais juste le fait de le regarder jouer lui donner de l'importance, de l'authenticité, de l'humain, lui faire comprendre qu'il a un public, même éphèmère ;

     

    Les seuls qui enchantent réellement ces 20 minutes de trajet sont ces deux jeunes dynamiques brésiliens ou espagnols qui mettent l'ambiance, jouent et flirtent avec leurs semblables badauds assis, debout, adossés, qui parviennent parfois à faire décrocher un sourire à l'un(e) d'eux, on en deviendrait presque généreux en mettant la main à la poche, si seulement.... Ah si seulement je n'avais pas été témoin de cette scène : Lorsqu'ils descendent, discutent et se retrouvent tel un réseau, ils s'échangent billets de banque, arborent téléphones portables et lunettes de soleil.

     

    Ont-ils besoin de nous autant que nous avons envie de les subir, l'incessante ritournelle de ses saltimbanques anonymes ? Qui sont-ils lorsqu'il n'y a plus personne pour les écouter ? Les écoute-t-on seulement ou les subit-on ? Il est vrai qu'en rentrant dans une voiture de train et en déblatérant leur discours tout-préparé, personne n'a souhaité leur présence ni demandé le programme, pourtant la liberté d'expression permet à ces précaires de s'exprimer, fussent-ils les stars de quinze minutes par jour ! Au bout de quelques années de galère, ils jouissent presque d'une carrière.

    Qui sont-ils ? Que font-ils après et avant ? Comment en sont-ils arrivés là ? N'ont-ils jamais eu de vie active avant ? Un emploi, une voiture, des enfants, une maison, des impôts à payer...

    Suis-je moi, normal de penser comme cela ou trop aveugle pour ne pas voir leur liberté ? Peut-être est-ce celà la vie après tout, la vraie vie !

     

    Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    bercy

     

    Le Palais Omnisports de Paris Bercy a commencé sa métamorphose, après 27 années de bons et loyaux services d'évènements sportifs en concerts pharaoniques, faites place à BERCY ARENA 2015. Les travaux d'un montant annoncé de 100 millions d'euros débuteront au printemps 2014 pour une durée de 18 mois, la surface concernée s'étend à 80 000 m2. "une rénovation ambitieuse et un authentique lieu de vie" sont les termes optimistes employés par le site officiel.

    Pourquoi rénover Bercy ? Afin de coller au marché de la concurrence et mettre l'appui sur une mise à jour nécessaire de la plateforme pour la péréniser sur les 27 prochaines années et plus.

    Dans la continuité logique du plan "climat" il est question d'y construire des cellules photovoltaïques, un système de récupération des eaux d'arrosage, différentes structures décoratives externes et un accès direct souterrain par le métro.

    Bercy côté concerts, passera par ailleurs à une capacité 21 000 places.

    (c) bercy.fr   (c) leparisien  (c) paris.fr

    informations recueillies par Franck Schweitzer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le Cimetière du Père Lachaise

     

     

    SAM_0782
     
    SAM_0784
     
    SAM_0786
     
    SAM_0787
     
    SAM_0788
     
    SAM_0789
     
    SAM_0790
     
    to be continued...
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • manoir

     

    Le manoir de Paris est à la fois une attraction et un musée des horreurs. Ouvert en 2011, cette maison hanté s’étend sur 3 étages et propose à l’aide d’une vingtaine de comédiens grimés, de raconter les mystères et légendes de Paris, de « Quasimodo » au « fantôme de l’Opéra » en passant par « l’alchimiste » : 17 portraits sanguinolents à nous faire faire des cauchemars. Le parcours se fait à pied pendant 1h environ, vous aurez comme guide si je puis dire, des morts-vivants et autres créatures hystériques plus vrais que nature. L’entrée tourne autour des 20€ un peu cher mais parait que çà vaut le coup, une sortie entre amis à faire absolument.

     

    Cette année pour Halloween le Manoir a ouvert son asile privatif au 3e étage avec sa galerie de nouveaux personnages à l’effigie de la superbe série tv « american horror story – asylum saison II» ; si les affaires tournent bien, il est question que le musée s’agrandissent de 1000 m2 supplémentaires.

     

    LE MANOIR DE PARIS 18 rue du paradis - Paris 10e

    Google Bookmarks

    votre commentaire